Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Des diplomates occidentaux pour la poursuite du processus de réformes constitutionnelles au Togo

image_pdfimage_print

Robert_WHITEHEAD


Des diplomates occidentaux en poste à Lomé se sont associés vendredi à un appel pour la poursuite des réformes constitutionnelles, lancées récemment par les églises du Togo.
 
« Les Chefs de missions de l’Union européenne, de la France, de l’Allemagne , des Etats unis d’Amérique ainsi que la coordinatrice résidente du système des Nations unies accrédités au Togo s’associent à l’appel récent des églises du Togo en faveur d’une issue positive du processus de réformes constitutionnelles, encore inachevées», lit-on dans un communiqué publié vendredi à Lomé.
 
« La poursuite de ce processus repose sur l’engagement de tous à faire avancer la démocratie dans un esprit de compromis », selon la même source.
 
La Conférence des Evêques, le Bureau Exécutif de l’Eglise Evangélique Presbytérienne et le Comité Exécutif de l’Eglise Méthodiste du Togo ont appelé la semaine dernière, les acteurs politiques à tout mettre en œuvre, afin que la loi portant réforme politique soit réexaminée et adoptée par le Parlement.
 
Ces reformes devraient porter surtout sur la limitation du mandat présidentiel et le mode de scrutin pour la présidentielle.
 
Mais cette loi a été rejetée le 30 juin dernier par les députés du parti au pouvoir, Union pour la république (UNIR).
 
La Conférence des Evêques, le Bureau Exécutif de l’Eglise Evangélique Presbytérienne et le Comité Exécutif de l’Eglise Méthodiste du Togo ont donc déploré que « l’absence de confiance et l’intransigeance des uns et des autres n’aient pas permis d’aboutir à l’adoption du texte de loi vivement attendu par les Togolais ».
 
Ils ont regretté la rebuffade essuyée par le peuple ce qu’ils ont qualifié de regrettable recul enregistré dans l’engagement pris par les mêmes acteurs d’une part depuis plus de huit ans dans le cadre de l’APG (Accord Politique Global), et, d’autre part, depuis plus de deux ans dans le processus de mise en œuvre des recommandations de la CVJR (Commission Vérité, Justice et Réconciliation).

 
 
NT/of/APA
 

Commentaires

comments

Publié le 10 octobre 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer