Djimon Oré : « Cette fois-ci, le pouvoir va céder »

image_pdfimage_print


Selon le député Djimon Oré invité dimanche dans l’émission « 12-13 » de la radio Nana FM, le projet de proposition de loi initié par le Comité d’action pour le renouveau (CAR) et l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) va aboutir à des réformes d’étape.
 
Pour s’en convaincre, le président du Front patriotique pour la démocratie (FPD, parti d’opposition) prend exemple sur le cas burkinabé, qui selon lui, doit influencer « positivement la majorité parlementaire. « Le pouvoir cette fois-ci va céder. Si ce n’est pas le cas, ils vont compliquer davantage la situation », a-t-il prévenu.
 
Cependant, l’ancien militant de premier ordre de l’Union des forces de changement (UFC) ne semble pas être convaincu par la pression de la rue que se prépare à faire le vendredi 21 novembre prochain le Combat pour l’alternance en 2015 (CAP 2015).
 
« La pression populaire est encore possibile au Togo mais encore faudrait-il qu’on soit conscients d’aller par méthode et par objectif bien défini et non pas par précipitation et rater la cible », a-t-il précisé.
 
Bref, pour M. Oré, il faut une stratégie appropriée sur le moment où il faut faire parler la rue pour atteindre le but poursuivi.
 
Telli K.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*