Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Djimon Oré rejette la proposition faite par le Groupe de médiation

image_pdfimage_print

Djimon_Ore_600


La première réaction contre la proposition « transitoire » faite par le Groupe de médiation pour l’adoption immédiate des réformes constitutionnelles et institutionnelles vient du président du Front des patriotes pour la démocratie (FPD), Djimon Oré.Pour le député intervenant mercredi sur la radio Victoire FM, dire que « les dispositions de l’article 59 s’appliquent à compter du mandat qui court de 2010 à 2015 » est une « gymnastique intellectuelle inacceptable ».
 
« Je ne vois mettre une disposition transitoire dans une loi fondamentale, la plus importante loi de tout le pays. Cette disposition transitoire sera enlevée quand ? », a-t-il déclaré.
 
Selon l’ancien militant de premier ordre de l’Union des forces de changement (UFC), il faut nécessairement aller aux réformes avant la présidentielle de 2015 mais pas avec des « arrangements » et des « palliatifs ».
 
Faire une telle proposition, a-t-il précisé, suppose qu’il y a des « positions tranchées » qui n’accepteront pas que la proposition de loi de réformes constitutionnelles introduite à l’Assemblée nationale le 20 novembre 2014 par 25 députés de l’opposition parlementaire passe en l’état.
 
« Ce n’est par cette manière qu’il faut régler ce problème, a-t-il persisté avant d’ajouter qu’il faut aller à un dialogue national qui doit aboutir sur une « transition » au cours de laquelle un nouveau projet de Constitution sera rédigé et soumis par voie référendaire au peuple togolais.
 
Djimon Oré s’est dit convaincu que cette voie permettra au Togo de mettre définitivement fin à la crise.
 
Le Groupe de médiation est composé de six (6) organisations de la société civile, à savoir l’Appel des patriotes, l’association Bâtir le Togo, la Commission épiscopale justice et paix de Lomé, la Concertation nationale de la société civile, l’Association togolaise des droits de l’homme et les Nouveaux droits de l’homme.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 24 décembre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer