Economie : Le Togo adhère le 26 juin à la Convention de Kyoto revisitée

image_pdfimage_print

togo_kyoto

 Le 26 juin prochain le Togo ferra son adhésion à la convention de Kyoto, une convention internationale qui encourage la simplification et l’harmonisation des régimes douaniers à travers le monde. Elle est entrée en vigueur en 1974 et révisée en juin 1999 pour remplir les besoins actuels des gouvernements et du commerce international qui est perpétuelle évolution.

 

Selon les responsables de l’Office Togolais des recettes (OTR), la décision de faire adhérer le Togo à cette convention est le « fruit de la volonté du Chef de l’Etat » qui entend attirer les investissements internationaux vers le Togo et booster les échanges entre le pays et le reste du monde.

 

« Lorsqu’elle sera mise en œuvre à grande échelle, la Convention de Kyoto révisée donnera aux échanges internationaux la prévisibilité et l’efficacité que le commerce moderne exige. La simplification et l’harmonisation des procédures douanières sont d’une importance fondamentale, de régimes douaniers simples et transparents ainsi que des contrôles douaniers efficaces. Elle répond donc au commerce international en assurant un équilibre entre, d’une part, les contrôles douaniers et le recouvrement des droits et taxes, et d’autre part, la facilitation des échanges », insiste l’OTR dans ses documents dont l’Agence Afreepress a obtenu copie.

 

De l’avis général, l’adhésion du Togo à la Convention de Kyoto revisitée présente des avantages considérables pour le pays. Cette adhésion, argumente l’OTR, donnera la possibilité au Togo de participer à l’élaboration des normes futures ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Le Togo pourra également bénéficier davantage des activités de renforcement des capacités liées à cette convention et proposées par l’OMD et par d’autres organisations internationales et pays donateurs. « En adhérant à la Convention de Kyoto revisitée, notre pays démontrera non seulement sa capacité à mettre en œuvre des programmes gouvernementaux de réforme et de modernisation, mais aussi pourra attirer de nouveaux programmes de même type », martèle l’OTR dans son document d’explication qui estime que l’effet d’annonce que le Togo applique désormais des régimes douaniers modernes et efficaces conformes aux normes internationales et garantit la facilitation du commerce légitime sera de nature à attirer des capitaux étrangers vers le pays.
L’adhésion du Togo à la Convention de Kyoto revisitée aura plusieurs autres avantages. Elle permettra la libération plus rapide des marchandises et la diminution des coûts pour les entreprises, l’augmentation des recettes fiscales perçues par la Douane togolaise, la hausse des Investissements Directs Etrangers (IDE) et de la compétitivité économique ainsi que l’implication du pays au niveau de négociations commerciales puisque les parties contractantes à la CKR jouent un rôle de premier plan dans la mise en application de l’Accord de l’OMC sur la facilitation des échanges.

 

Quatre-vingt douze (92) pays ont à ce jour adhéré à la Convention de Kyoto revisitée. Au sein de la zone OMD de l’Afrique Occidentale et Centrale, seuls six (06) pays ont fait cette démarche. Le Togo sera donc le 7ème pays de cette zone à donner son quitus à cette convention.

 

Olivier A.

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*