Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Editorial de FSA du 21 Fév

image_pdfimage_print

fsa_news_logo


Et si les prétendus candidats de l’opposition à l’élection présidentielle en préparation osaient refuser d’y prendre part dans les conditions actuelles ?
 
Elections, contestations, répressions sanglantes, dialogues… et rebelote : élections, contestations, répressions sanglantes, dialogues… Voilà résumée la vie politique togolaise.
Le Togo semble de nouveau s’engager inexorablement et dangereusement dans le tourbillon de ce cercle vicieux dont les conséquences ne sont plus à exposer ici. On aurait pu dire que c’est le pouvoir togolais qui s’y engage si le CAP 2015 et d’autres formations de l’opposition ne s’étaient pas invités à cette nouvelle mascarade coûte que coûte. Pour quelles raisons, pour quels résultats ? Les voies de l’opposition togolaise sont « insondables ». Pour la raison : Joker ! Quant aux résultats, tous les Togolais les connaissent déjà. C’est donc en connaissance de cause que tout Togolais responsable trouve très dangereux de prendre part à l’élection d’avril 2015 sans la réalisation des réformes politiques. Danger parce que Faure sera à coup sûr réinstallé royalement dans son fauteuil car « devant, c’est maïs » ; pire, le sang risque de se verser encore et pour RIEN. Donc le système sera légitimé et le Peuple sera soit massacré soit replongé dans une désespérance doublée de dépression profonde.
 
Pendant ce temps, les Travailleurs togolais, du public au privé en passant par le confessionnel, battent le pavé et multiplient des grèves assez largement suivies. Que réclament-ils ? Conditions de vie et de travail plus ou moins décentes et des infrastructures et équipements collectifs. Et oui, nous en sommes encore là au Togo, que c’est triste. Plus triste est la réponse « innovante » du gouvernement : fermeture des écoles et lycées pour prévenir des débordements. N’est-ce pas là un aveu de démission doublé de cynisme de ce système ? A propos, où en est-il avec les enquêtes à propos des martyrs de cette lutte sociale notamment Anselme Gouyano Sinandaré et Douti Sinanlengue ? Malgré des promesses répétées, la lumière reste toujours totale à faire sur cet événement.
 
Quant à la Communauté internationale, à travers le Groupe des 5, le Togolais a déjà compris le jeu. Son discours reste constant : consensus, compromis, concessions… Comprenons juste que quelque soit le régime, elle fera toujours ses affaires. Alors, Peuple togolais, ton salut ne viendra que de Toi et de Toi seul.
Le sort de l’opposition se limite-t-il définitivement à se déclarer « vainqueur battu » ? En quoi la mascarade électorale en cours de préparation est-elle différente des forfaitures orchestrées auparavant par le régime au pouvoir ? Pourquoi accepter de participer à une compétition électorale où les règles (du jeu) sont conçues d’avance pour permettre à Faure de se faire déclarer vainqueur à tous les coups ?
 
On en arrive à ce que ce soit le CAR qui demande au Peuple de choisir les vrais opposants entre lui et le CAP 2015. N’est-ce pas là l’hôpital qui se fout de la charité ? La formation de J.P. Fabre et de Brigitte Adjamagbo se rend-elle vraiment compte de ce comble d’ironie de l’histoire ? Pour le Peuple combattant du Togo, les ivraies et les bons grains sont déjà identifiés et la liste continue de s’allonger.
 
Jean-Pierre Fabre, Alberto Olympio, Gerry Tamaa, Aimé Tchaboré Gogué, Tchassona Traoré, Kofi Yamgnane, Pasteur David Ada, Pasteur Pépé Dotsè, Eric MC, vous tous candidats déclarés, le Peuple togolais vous met en garde contre toute réinstallation et donc légitimation de Faure Gnassingbé à la tête du Togo. La justice appartient au Peuple et il saura la rendre au moment venu. Le CAR, la CPP, la CDPA, le PDR, pour ne citer que ceux-là, en ont déjà goûté.
 
C’est la participation à cette élection qui est synonyme de l’ouverture royale d’un boulevard pour Faure Gnassingbe et non son boycott ou son empêchement. Que les participationnistes arrêtent de leurrer le Peuple. Sans réels moyens ou stratégie de réclamation de la « victoire », l’opposition, de par sa participation, réinstallera et, mieux, légitimera le pouvoir de Faure. Il ne faut pas confondre élection présidentielle et élection législative. Aux législatives du moins, quels que soient les pièges et autres traquenards du pouvoir, l’opposition arrivera toujours à arracher des sièges par lesquelles elle pourra toujours se faire entendre et prendre part aux débats nationaux.
 
Enfin, nous lançons de nouveau un appel aux filles et fils de la diaspora togolaise. Tenez-vous prêts à porter le Peuple Togolais quand Il se lèvera pour assainir le paysage politique. Restez mobilisés ! N’offrez pas la même comédie mélo-dramatico-répugnante que nous sert volontiers la classe politique togolaise. Relevons le défi d’empêcher à notre pays et son à peuple d’être la risée du monde moderne. Battez-vous aux côtés du Peuple du Togo debout pour refuser la tenue de toute élection sans que les réformes Institutionnelles et constitutionnelles n’aient été préalablement opérées.
 
La Rédaction de Fenêtre sur l’Afrique
Radio Kanal K en Suisse

 

Commentaires

comments

Publié le 24 février 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer