Election des membres de la CENI : l’ADDI parle de conciliabule entre l’ANC et UNIR

image_pdfimage_print

Francois_Kampatibe


L’Alliance nationale pour le changement (ANC) a violé l’accord conclu au sein du Collectif « Sauvons le Togo » (CST) en ce qui concerne la répartition des postes avec les autres partis politiques membres du collectif le mercredi dernier en cédant une place à l’Union des forces de changement (UFC) sur les cinq (5) places qui reviennent à l’opposition parlementaire au sein de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).
 
Telle est la position de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), parti membre du CST qui dispose de trois (3) députés mais qui n’est pas représenté à la CENI.
 
« Cet accord qui prévoyait que dans tous les cas de figure, y compris celui où on cèderait un poste à l’ANC, ADDI devrait dire son mot, a été violé par nos amis qui sont allés en conciliabule avec UNIR. C’est un droit pour nous d’être à la CENI parce que nous sommes représentés à l’Assemblée nationale », a dénoncé lundi sur les ondes de la radio Victoire FM, le docteur François Kampatibe, l’un des responsables d’ADDI.
 
A l’ADDI, on pense que c’est une « surprise générale » mais si l’ADDI ne s’est pas prononcée sur la question jusqu’à ce jour, « c’est parce qu’elle a pris la mesure de la gravité de la situation et a décidé de prendre du recul, d’analyser la situation afin d’apporter une réponse appropriée, a ajouté le député ADDI.
 
Toutes les tentatives pour rencontrer les responsables de l’ANC pour discuter de la question sont « vaines », selon le docteur Kampatibe.
 
« Depuis mercredi jusqu’à ce jour, nous n’avons eu aucun contact avec un responsable de l’ANC qui a pu nous expliquer ce qu’il s’est passé. Nous sommes toujours dans cette logique d’attente ».
 
Pour donner sa position définitive sur cette situation, l’ADDI organise ce mercredi 24 septembre 2014 une conférence de presse à Lomé.
 
Après la coalition Arc-en-ciel secouée depuis quelques temps à l’interne par le positionnement de Me Dodzi Apévon comme candidat de ladite coalition à la candidature unique de l’opposition, c’est le tour du CST de prendre le même chemin.
 
Telli K.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*