Elections 2015 : pour mieux comprendre le recensement et la révision des listes électorales

image_pdfimage_print

carte_ceni_angele-aguigah


La CENI prépare activement les élections de 2015. Si en 2013, avant les Législatives, elle a organisé un recensement électoral, pour 2015, l’opération prend la forme de la révision des listes électorales. Sens et enjeux de chacune de ces deux activités électorales majeures : le recensement et la révision des listes électorales.
 
« Les listes électorales sont permanentes. Elles font l’objet d’une révision avant chaque élection sous la responsabilité de la CENI. L’élection est faite sur la base de la liste révisée pendant toute l’année qui suit la clôture de cette révision», indique le Code électoral. Il prescrit les modalités de l’établissement et de la révision des listes électorales. La révision électorale consiste à actualiser et mettre à jour des listes déjà existantes, établies à partir d’un recensement préalable.
 
Pour rappel, le recensement électoral est l’opération d’enrôlement, de droit, de tous les citoyens togolais remplissant les conditions requises par la loi pour être électeurs. En 2013, à la veille des élections législatives, le recensement a permis l’établissement des listes électorales, par la collecte d’informations biométriques auprès de tous les électeurs potentiels qui se sont présentés aux Comités des Listes et Cartes (CLC) situés dans les centres de recensement et de vote (CRV) installés sur le tout le territoire national.
 
A la suite du recensement, la révision est une opération essentielle à plus d’un titre. Elle permet entre autres de :
 

  • intégrer au fichier électoral, les nouveaux électeurs, ceux qui ont atteint l’âge de 18 ans au moment de la révision ;
  • intégrer les personnes non inscrites lors d’un recensement antérieur ;
  • enregistrer les personnes ayant recouvré entre temps leurs droits civils et politiques ;
  • effectuer le transfert des électeurs qui souhaitent passer de la liste électorale d’une localité celle d’une autre localité ;
  • radier les personnes indûment inscrites ;
  • expurger les personnes décédées.
Lors d’une révision, sont délivrés des cartes d’électeurs à ceux qui n’en avaient pas et des duplicatas à ceux qui auraient perdu la leur.
 
« La révision des listes électorales répond en définitive à un souci d’actualisation, de fiabilité, d’exactitude et d’exhaustivité dans la composition du corps électoral. Ceci pour favoriser l’organisation d’élections transparentes et inclusives », précise le bureau de la CENI.
 
CENI
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*