Fabre tourne-t-il ses pairs de l’opposition en bourrique ?

image_pdfimage_print

jp_fabre_investiture_600x370


Le journal « La Symphonie » en kiosque mercredi avec son cinquantième numéro est sans pitié pour Jean Pierre Fabre, le Chef de file de l’opposition.
 
Abordant la question de la dynamique unitaire de l’opposition dans la perspective de la présidentielle et des derniers développements qu’a connu le conclave du CST et de Arc-en-ciel, « La Symphonie » indique que cette stratégie unitaire relève désormais de l’illusion. Le coupable ? C’est évidemment Jean Pierre Fabre, précise le journal.
 
Pour le bimensuel d’information, « le parti politique Alliance nationale pour le changement (ANC) se pose principalement comme le cancer qui plombe toutes les alternatives possibles de l’opposition pour une probable alternance.
 
« Son leader Jean-Pierre Fabre, investi par le congrès comme candidat à la candidature unique de l’opposition, perché sur son escabeau d’orgueil et pétri d’un égo plus haut que l’hôtel 2 Février, s’affiche comme un dictateur invétéré. Arriviste, il se pare de son statut de chef de file de l’opposition pour tourner ses pairs en bourrique » écrit La Symphonie qui ajoute que « tout le monde le vomit et le fuit ».
 
La Symphonie revient dans sa parution sur le divorce d’Agbéyomé Kodjo avec le CST par la faute de l’ANC, le départ du MCD, du CAR et de l’ADDI du conclave de l’opposition qui devrait aboutir à une stratégie unitaire.
 
Plus de détails dans le journal « La Sympohine » n°50 en pièce jointe.
 
Togo Breaking News
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*