Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Face aux mesures du gouvernement : La STT ne compte pas baisser les bras, des Ag « synchronisées » prévues jeudi sur l’ensemble du pays

image_pdfimage_print

stt_ag_11mars2015

La Synergie des Travailleurs du Togo (STT) n’entend pas baisser les bras, malgré les nouvelles mesures prises par le ministre de la fonction publique.

 

Face aux professionnels des médias ce mercredi, les premiers responsables de cette Synergie ont fait savoir clairement qu’ils ne resteront pas les bras croisés si le gouvernement décide d’aller loin, en radiant les agents qui observeront les prochains mots d’ordre de grève.

 

Le ministre de la fonction publique Gourdigou Kolani est monté au créneau ce mercredi, mettant en guerre tous les agents du secteur public qui observeront une éventuelle grève de la STT.

 

« Tout agent public qui suivra ces mouvements d’ordre de grève et de sit-in, le fera à ses risques et périls et s’expose à la rigueur de loi en vigueur », a-t-il martelé, précisant qu’aucun agent du secteur ne sera radié.

 

Selon les responsables de la STT, ces « manœuvres de menace de licenciement des fonctionnaires est une violation flagrante du droit de grève reconnu constitutionnellement aux travailleurs dans notre pays et les différentes conventions de l’Organisation International du Travail(OIT) ratifiées par le Togo ».

 

« Pour nous, cette réponse vaut plus qu’autre chose. Cela voudrait dire que le gouvernement est dans une posture qui n’est pas favorable aux négociations, ceci étant nous avons voulu donc prendre le peuple togolais et l’opinion internationale à témoin pour que chacun se fasse l’idée de qui veut négocier ou ne veut pas négocier », a souligné Dr. Gilbert Tsolenyanou porte-parole de la STT.

 

Pour la STT, les mouvements de grève lancés ces derniers jours, ne souffrent d’aucune illégalité.

 

La Synergie appelle tous les travailleurs « à la mobilisation générale pour défendre non seulement leurs droits légitimes, mais aussi et surtout le syndicalisme au Togo ».

 

« Les assemblées générales extraordinaires synchronisées se tiendront jeudi sur toute l’étendue du territoire national afin que les travailleurs prennent ensemble des mesures nouvelles proportionnelles à cette décision du gouvernement », a souligné Dr. Tsolenyanou.

 

Rappelons que la STT exige la satisfaction totale des points qui figurent sur sa plateforme revendicative à savoir : doubler les salaires des travailleurs, redresser la grille, augmenter l’allocation familiale et trouver une prime de déplacement aux fonctionnaires. FIN

 

Abbée DJAGLO

 
source : savoir news
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*

Publié le 12 mars 2015


Catégorie(s) : Société
Tags : , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer