Faire les réformes politiques pour le renforcement de l’unité nationale

image_pdfimage_print

agbeyomekodjo_messan


L’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo Solidaire (OBUTS) n’est pas restée indifférente suite au rejet par la majorité parlementaire du projet de loi portant révision constitutionnelle adopté par le Gouvernement et déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale pour être soumis au débat parlementaire et au vote des députés. Vendredi, le parti d’Agbéyomé Kodjo affirme avoir pris acte de ce rejet et regrette qu’aucun compromis n’a pu être trouvé sur les points de désaccords soulevés, au cours des travaux parlementaires en commission, dans la perspective d’une adoption consensuelle, des modifications constitutionnelles soumises à leurs débat et vote par le Gouvernement.

Selon les recommandations prévues par l’Accord Politique Global (APG), ainsi que par les exhortations de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR), les réformes constitutionnelles et institutionnelles doivent être opérées par consensus de la classe politique. Ce qui n’a pas été le cas suite au dernier dialogue politique de Togotelecom 2.

Pour OBUTS, de ce rejet du projet de loi découle manifestement une situation politique complexe. Ainsi, Agbéyomé Kodjo demande que soient toutes les conséquences politiques du vote de rejet intervenu au Parlement pour un harmonieux et scrupuleux fonctionnement des Institutions. « Il y va de la crédibilité du modèle de la démocratie que nous ambitionnons pour le Togo », peut-on lire dans le communiqué dont Togo Breaking News a reçu copie.

En outre, Agbéyomé Kodjo regrette le fait que les partis extra-parlementaires ainsi que les Associations de la société civile aient été exclu du débat sur les réformes avant l’introduction à l’Assemblée nationale. « De surcroît, après les désaccords qui sont apparus au terme du récent dialogue politique, aucune initiative à l’endroit des formations politiques de l’opposition extra-parlementaire et des Associations de la société civile, tendant à restitution du contenu des travaux entrepris au cours du dialogue politique ne fut mise en œuvre ! », écrit Agbéyomé kodjo. L’ancien Premier Ministre dénonce ainsi une tentative d’isolement d’une frange de l’opposition politique républicaine régulièrement constituée et en activité sur le territoire national.

OBUTS appelle à l’union des forces démocratiques du Togo dans leur volonté partagée de construire un Togo meilleur pour les générations présentes et futures.

Revenant sur les réformes politiques, Agbéyomé Kodjo et son parti forment le vœu de ce que le Chef de l’État et son Gouvernement usent de toutes leurs prérogatives et charges de Puissance publique pour faire prospérer l’ensemble des réformes dont a besoin le Togo pour son développement, pour le renforcement de son unité et pour sa cohésion nationale.

Cela permettra de décrisper le climat politique pour l’avènement d’un Togo démocratique, d’un Togo uni et prospère que l’ancien Premier Ministre appelle de tous ses vœux.
 
Togo Breaking News
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*