Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Faure ferme lâchement la page des réformes avant de l’avoir vraiment ouverte

image_pdfimage_print

faure


C’est donc fini. La page des réformes politiques qui devraient permettre au Togo d’amorcer l’assise des socles d’une démocratie vraie et d’un Etat de droit est définitivement fermée par le Prince et ses sbires.
 
En tout cas ce qu’a révélé Gilbert Bawara, l’actuel ministre de l’administration territoriale sur France 24.
 
Les leaders de l’opposition ont beau fait des tournées en Europe pour se plaindre de la duplicité du fils du père. Ils ont beau vociférer pour dénoncer la mauvaise foi du régime du Prince. Ils ont beau multiplier et surmultiplier des marches de protestations. Le Prince n’en a cure !
 
Son objectif est d’asseoir définitivement et aussi longuement que possible son emprise sur le Togo et les togolais. Et il le prouve chaque jour que Dieu fait au grand désarroi de l’opposition et de l’écrasante majorité des togolais.
 
Pour ce faire justement, Faure Gnassingbé procède par la ruse, la duplicité, le faux-fuyant et le faux semblant, le mensonge, la perte du temps…Il appuie aussi, par moment, le bouton de l’intimidation, de la menace et du forcing.
 
La cour subite et curieuse qu’il est en train de faire à l’ensemble de l’armée de Lomé à Dapaong participe à ce plan tactique de conservation absolue du pouvoir. Voilà un patron, qui depuis neuf ans, n’a jamais fait de tournée dans les camps et qui subitement, au lendemain de l’échec de la comédie de dialogue politique, convoque l’armée pour un rapport général en plein milieu d’année.
 
Puis, il invite les soldats subalternes et leurs patrons au camp RIT pour leur dire qu’il entend réformer cette armée tout en menaçant gravement tous ceux qui oseraient ramer à contre-courant de sa vision.
 
ET, comme si cela ne suffisait pas, pendant qu’il a dépêché son ministre de l’administration territoriale en Europe pour négocier la fermeture de la page des réformes, il va à la rencontre des officiers, sous-officiers et soldats exerçant dans la région du nord du Togo.
 
Que comprendre dans cette attitude lâche du Prince ? Que jamais, de son gré, il ne saurait faire de réformes tout comme il ne saurait renoncer au pouvoir pour donner la chance au Togo de s’épanouir. Tous ceux qui espéraient qu’un nouveau projet de loi serait introduit par le gouvernement après le rejet par les députés RPT/UNIR du premier projet de loi sur les réformes, se sont lourdement trompés.
 
Dès lors que Faure sait pouvoir compter sur l’armée, dès lors qu’il a conscience que la capacité de mobilisation de masses de l’opposition est en train de s’oblitérer, dès lors qu’il sait que les injonctions de la communauté internationale ne sont que de pure forme…Faure poursuivra allègrement son cynisme politique pour se maintenir dans le fauteuil de son père.
 
Mais le plus embêtant dans tout ce scénario, c’est tout le temps, toute l’énergie et tous les moyens de l’Etat perdus depuis 2006 sur cette question de réformes. De Lomé à Ouaga, des délégations ont été prises en compte aux frais du contribuable et des puissances occidentales. Du temps a été longuement perdu et des énergies aussi. Des schémas ont été proposés ici et là pour sortir le Togo de l’ornière…tout ça est rangé aux calendes grecques par le prince sans coup férir ni état d’âme.
 
Comment peut-on percer un tel aussi obscure qui ne joue que sa survie rien que sa survie dans le fauteuil présidentiel ?
 
Seuls l’audace, le courage et la détermination aussi bien de l’armée que de l’ensemble de la population pourraient le dérouter de son ambition hégémonique. Mais les togolais sont-ils prêts à assumer pleinement et ouvertement leur ras-le-bol et leur agacement face aux incessantes divagations du prince ?
 
Mais dans tous les cas, pour que le peuple affiche ouvertement sa révolte à l’égard de ses dirigeants si véreux soient-ils, il faudra impérativement que les leaders de l’opposition se montrent organisés, rigoureux et amplement stratèges.
 
Il faudrait que le peuple perçoive en ces meneurs politiques des indices sérieux de crédibilité. La balle est donc dans le camp de l’opposition qui doit impérativement ressouder les coudes pour mutualiser ses énergies dans une dynamique unique de Tout Sauf Faure (TSF) en 2015.
 
Toute autre façon politique d’agir ne saurait que perpétuer la pernicieuse et lamentable régence de Faure sur le Togo
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 30 juillet 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer