Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



FAURE OU FABRE : Le choix de Gilchrist OLYMPIO et d’Agbeyome KODJO.

image_pdfimage_print

fabre_faure


Togo – La campagne officielle pour l’élection présidentielle du 25 avril a démarré timidement sur toute l’étendue du territoire. La fièvre électorale ne s’est pas encore emparée des Togolais ; l’absence de vrais débats entre les candidats ou leurs représentants, projet contre projet, y contribuant fortement. Les prochains jours risquent cependant d’être animés, avec le soutien annoncé de certains grands absents, à des candidats en lice.
 
La position la plus attendue est celle de Gilchrist OLYMPIO. Même s’il a perdu son audience d’antan et ne représente plus qu’un lointain souvenir de la figure charismatique de l’opposition qu’il fût, le président de l’Union des Forces de Changement (UFC) peut, à défaut de jouer un rôle de premier plan, peser sur le cours de l’élection du 25 avril. Avec ses 144 051 voix qui se sont portées sur sa formation lors des législatives de 2013, il peut prétendre faire partie des faiseurs de rois, surtout dans un scrutin à un tour où celui qui arrive en tête est élu, quelque que soit son score. Les alliances, les soutiens sont décisifs dans ce schéma où l’addition vaut mieux toujours que la soustraction.
 
Selon nos informations, monsieur OLYMPIO ne devrait pas donner de consignes officielles de vote, sauf revirement de dernière minute. Cependant, lui et ses partisans feraient campagne contre l’élection de Jean-Pierre FABRE, toujours considéré comme « Brutus », « n’ayant pas l’étoffe d’un homme d’Etat » et constituant « un obstacle à l’alternance pacifique au Togo », selon les termes d’une série de documents publiés opportunément par l’UFC, à quelques semaines du début de la campagne électorale. De fait, en raison des relations tumultueuses entre les deux hommes, empreintes de détestation réciproque alimentée par des positions politiques irréconciliables, le bulletin Faure GNASSINGBE est celui plus que probable que le fils du premier président du Togo et ses partisans choisiront. « En France, l’élection est à deux tours. On dit qu’au premier on choisit ; et au second on élimine. Chez nous, comme c’est à un seul tour, on élimine simplement. Pas besoin de vous faire un dessin sur celui que nous éliminerons » confie avec un brin d’humour, un proche de monsieur OLYMPIO.
 
TOUT SAUF FABRE :
 
Contrairement à Gilchrist OLYMPIO, Agbéyomé KODJO annoncerait quant à lui et selon son entourage, sa position demain mercredi après un Bureau Politique qui devrait se tenir à son siège sis à Djidjolé. Si les cadres du parti brouillent les pistes, il est cependant peu probable que le président de l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) soutienne le candidat de CAP 2015, Jean-Pierre FABRE. En effet, après avoir fait un bout de chemin avec ce dernier au sein du Collectif Sauvons le Togo (CST), monsieur KODJO a depuis les dernières élections législatives pris ses distances, accusant monsieur FABRE et son parti de « malhonnêteté et de roublardise ». Au cours de plusieurs interventions médiatiques, il a fustigé le caractère sectaire de l’ANC, dénoncé la vacuité de son projet politique et remis en cause la personnalité de son président, « peu rassembleur » et « incapable d’assumer les hautes charges d’un Etat ». On peut parier donc que le choix se porterait davantage sur Faure GNASSINGBE. Ce que ne dément pas forcément un de ses lieutenants, qui appelle simplement« à une patience de 24 heures ». A la question si un tel choix ne serait pas un retour à la maison, il commenté en ces termes : « une maison qu’il a plutôt avec efficacité et abnégation contribuée à bâtir ; et dont il revendique de toutes façons son apport ». « Il y a d’autres maisons déjà en ruines avant même qu’elles ne soient construites ; dans celles-là vous ne nous trouverez pas » a-t-il conclu.
 
Pour rappel, à maintenant onze jours du scrutin trois partis politiques , la Convergence Patriotique Panafricaine ( CPP), la Nouvelle Dynamique Populaire ( NDP) et le Parti Démocratique pour le Renouveau ( PDR), rassemblés au sein de la coalition Nouveau Regard, ont appelé à voter pour Faure GNASSINGBE. Quant à Jean-Pierre FABRE, il a reçu le soutien de CLE. En attendant celui d’Alberto OLYMPIO ?
 
source : focusinfos
 

Commentaires

comments

Publié le 14 avril 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer