La Fédération de football bientôt balayée à la faveur d’une transition

image_pdfimage_print

ftf_reunion


Depuis quelques mois, le football togolais est de nouveau en panne. Le manque de planification et les improvisations ont au Togo en l’espace d’un mois, deux phases finales de Coupe d’Afrique des Nations des catégories de jeunes à savoir les moins de 17 ans et les moins de 20 ans.
Au niveau de l’équipe nationale sénior, la situation n’est pas rose non plus. Deux défaites en deux sorties. La faute à un bureau exécutif de la FTF en crise et en lambeau qui n’arrive plus à remplir sa mission d’assistance aux équipes nationales. Le bureau de Gabriel Améyi a enregistré plusieurs démissions et s’est mis en difficulté.
 
Et c’est dans contexte que le président de la FTF, Gabriel Améyi a annoncé la tenue du congrès électif pour le 05 novembre prochain. Déjà plusieurs candidatures sont déclarées y compris celle du président sortant accusé de fausser le jeu par des manœuvres que dénoncent déjà plusieurs clubs dont TAC de Sokodé, Tigre Noir Zéphyr FC.
 
Le Premier Ministre Séléagodji Ahoomey-Zunu, qui vient d’animer une réunion avec les Commissions d’organisation de la participation du Togo à la CAN 2013 afin de rendre compte de la contribution de la population à travers les crédits téléphoniques, annonce que le gouvernement ne laissera plus faire.
 
« Nous ne laisserons pas les gens continuer ce désordre. Nous ne laisserons pas prospérer la culture de haine, de division dans notre football», a déclaré le Premier ministre au cours de la réunion.
 
Pour le Chef du gouvernement togolais, très attaché au sport et notamment le football, les autorités vont prendre langue avec les instances internationales de football pour voir comment mettre un terme à la haine qui prévaut au sein de la famille du football. « A la veille des élections, nous voyons beaucoup de gens s’agiter, nous n’allons pas laisser faire », a avancé M. Ahoomey-Zunu aux participants à la réunion.
 
Déjà, des voix se lèvent pour réclamer la mise en place d’une transition à la tête de la FTF pour remettre de l’ordre dans la maison. Selon les indiscrétions, le gouvernement togolais a déjà pris langue avec les instances internationales comme la Confédération africaine de football (CAF) et la Fédération internationale de football associations (FIFA) pour que les futures élections ne tiennent pas. Ce qui devra permettre aux autorités de réorganiser la gestion du footbal national et d’y mettre de l’ordre.
 
Le football togolais traverse une crise depuis la participation des Eperviers du Togo à la Coupe du monde 2006 en Allemagne.
 
Togo Breaking News
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*