Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

La FICAT demande au Togo de donner l’exemple dans la sous-région en matière d’abolition de la torture

image_pdfimage_print

Sabrina-Bignier


La communauté internationale commémore le 15 décembre prochain, le 25ème anniversaire de l’adoption du second protocole additionnel au Pacte international des droits civils et politiques.
 
En prélude à cette manifestation, une délégation de la Fédération internationale de l’action des chrétiens pour l’abolition de la torture (FICAT) conduite par sa présidente, Sabrina Bignier (photo) a plaidé auprès des autorités togolaises pour l’adhésion du Togo à ce protocole avant le 15 décembre.
 
L’information a été donnée mardi après-midi par la présidente de la FICAT accompagnée des responsables de son organisation affiliée, l’ACAT-Togo au cours d’une conférence de presse.
 
« Ce protocole rend irréversible la peine de mort, c’est-à-dire qu’après l’avoir adopté, l’Etat ne peut plus revenir sur la peine de mort qu’il avait abolie en 2009 », a déclaré Mme Bignier.
 
La FICAT et l’ACAT-Togo ont également exprimé aux autorités du Togo leurs préoccupations par rapport à la durée « anormalement » longue prise par le pays pour adopter les instruments juridiques aussi essentiels pour administrer une bonne justice et lutter contre l’impunité, tels que le code pénal, le code de procédure pénale et le mécanisme national de prévention de la torture.
 
« L’adoption de ces instruments doit pouvoir aider l’Etat togolais à accompagner les victimes de la torture et leurs proches dans le fait de réclamer justice et réparation devant les tribunaux togolais. Ils sont nécessaires pour poursuivre les crimes de torture. Ces textes sont à l’étude depuis très longtemps. Aujourd’hui il est presque temps de les adopter », a-t-elle indiqué.
 
Ce sera un bon signal donné par le Togo à l’ensemble des pays de la sous-région pour montrer le chemin à suivre, a-t-elle ajouté.
 
La FICAT compte en son sein une trentaine d’organisations affiliées dans le monde avec quinze en Afrique, dont l’ACAT-Togo.
 
Telli K.
 
source : afreepress

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 3 décembre 2014


Catégorie(s) : Justice
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer