Le Floch-Prigent entendu sur sa plainte sur sa détention au Togo

image_pdfimage_print

floch-prigent1


Paris – Loïk Le Floch-Prigent a été entendu mercredi par un juge parisien en charge d’une enquête déclenchée par la plainte de l’ex-patron d’Elf à propos des conditions de son arrestation en Côte d’Ivoire en 2012 et de sa détention au Togo, a-t-il dit à l’AFP.
 
A la fin de l’été 2013, il avait déposé une plainte avec constitution de partie civile, déclenchant la désignation d’un magistrat instructeur.
 
Arrêté en septembre 2012 à Abidjan puis extradé au Togo, M. Le Floch-Prigent, 70 ans, avait été incarcéré à la gendarmerie de Lomé dans le cadre d’une enquête ouverte en 2011 par la justice togolaise sur une plainte pour escroquerie d’un homme d’affaires émirati.
 
Libéré pour raisons médicales le 26 février 2013 après cinq mois de détention provisoire, il était rentré en France le lendemain. Il n’a cessé, depuis, de clamer son innocence.
 
La plainte de M. Le Floch-Prigent vise à dénoncer « les fraudes et actes délictueux qui ont conduit à son arrestation le 14 septembre 2012 à Abidjan et à sa remise au Togo dans des conditions plus que discutables le 15 septembre », avait dit son avocat Patrick Klugman.
 
AFP
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*