Front social : Une semaine d’action de la Synergie à partir de lundi

image_pdfimage_print

stt_aout2013


© togoactualite – Faute de négociation ou d’accord avec le gouvernement, la Synergie des travailleurs du Togo (STT), a reconduit pour la semaine prochaine son mot d’ordre de grève. Durant les trois jours de grève, le gouvernement n’a pas appelé à une négociation formelle avec les travailleurs il s’est contenté de leur dire qu’il écoute leurs revendications mais que la grève n’arrangerait rien. mais qu’il réagirait au moment opportun avec les moyens dont ils disposent.
 
A partir de lundi les cours seront sautés dans l’enseignement. Mardi, les enseignants qui n’ont pas pu sauté les cours la veille le feront mais au même moment, habillé en rouge et en noir, les travailleurs observeront un sit-in silencieux de 8h à 11h sur les lieux de travail.
 
La grève sera de nouveau reconduite à partir de mercredi pour 72h. au cours de ce mouvement, tous les hôpitaux périphériques fermeront cette fois-ci leur portes, seuls les hôpitaux centraux assureront les services qui seront déterminés.
« Nous sommes dans une logique de montrer au gouvernement que nous déterminés à aller jusqu’au bout de nos revendications et nous augmenterons de palier pour que nos revendications soient prises en compte », a déclaré Dr Tsolenyanu Gilbert, le porte-parole de la Synergie, pour qui les jours qui arrivent seront très déterminant.
 
Quant à ceux qui disent que ce mouvement répétitif risque de retourner le peuple contre les travailleurs, Dr Tsolenyanu répond que le peuple togolais ne peut pas dire que les actions de la Synergie sont dirigées contre lui. « Il est conscient que nous sommes tous dans une misère implaccable, une précarité inouie. Par contre, c’est des gens qui veulent parler à la place du peuple qui disent cela parce qu’ils sont voutrés dans une richesse insolente. Le peuple togolais se soigne ici, ce sont nos enfants qui fréquentent dans les écoles publiques. On connait à peine les enfants des autorités qui fréquentent dans les écoles publiques et les autorités qui se soignent dans nos hôpitaux », déclare-t-il.
 
Par cconséquent, la STT demande au peuple de pouvoir assumer son rôle de peuple souverain et une fois comme un seul homme de dire non à cette pauvreté, à cette servitude financière et économique organisée contre nous.
M. Kove Kossi a quant à lui fait le bilan de la grève de cette semaine sur toute l’étendue du territoire. Selon le bilan le mot d’ordre a été suivit à plus de 90%.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*