Il est
Flash info :: | Marche de ce 04 octobre à Lomé: la foule des manifestants a considérablement grossi au point de jonction à Deckon, ce qui en a fait de nouveau une marée humaine. | | Deux corps ont été retrouvés dans le fleuve qui traverse la ville de Mango, les 22 et 23 septembre 2017, victimes de la répression des forces de l’ordre (Eric Dupuy). | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Le Ghana et le Togo lanceront la création d’un poste frontalier commun

image_pdfimage_print

frontiere_aflao

Le Ghana et le Togo vont commencer la mise en œuvre d’un projet qui consiste à établir un poste frontalier commun, projet financé par l’Union européenne (UE) à hauteur de 63,8 millions d’euros environ 44,5 milliards de F CFA, a fait savoir mercredi le ministre ghanéen des affaires étrangères et de l’intégration régionale, Hanna Senwah.

 

Le projet concerne les quatre postes frontaliers entre deux pays, qui vont fournir un espace commun pour permettre à leurs officiels d’y travailler.

 

Le ministre ghanéen a tenu ces projets lors de la célébration du Mois de l’ »intégration régionale, lancé par la Communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et de l’Union européenne.

 

Elle a précisé que le projet de poste frontalier commun entre le Ghana et le Togo s’inscrit dans l’esprit d’intégration régionale qui prévoit la réduction du temps nécessaire pour traverser la frontière.

 

« Les officiers des deux pays vont travailler dans l’espace commun. Nous devons intégrer nos douanes, nos systèmes de gestion d’immigration et d’autres services aux points d’entrée, pour que les voyageurs traversent la frontière en se livrant aux mêmes activités seulement une fois », a expliqué Mme Tetteh.

 

« Avoir des postes frontaliers communs se fait attendre par rapport à notre désir de réaliser l’intégration régionale », a indiqué la ministre ghanéenne.
Mme Tetteh a déclaré que le projet de poste frontalier commun entre le Ghana et le Togo sera le modèle que les autres pays de la CEDEAO vont reproduire en cas du succès du projet.

 

La ministre ghanéenne a rappelé l’existence d’autres projets conjoints mis en œuvre par certains pays de la CEDEAO, dont l’autoroute Lagos-Abidjan-Dakar, qui couvre la partie sud de la sous région.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 5 mai 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer