Gilbert Bawara contredit Jean-Pierre Fabre : « SUCCES n’est pas enterré »

image_pdfimage_print

gilbert_bawara_25avril2015


L’accord trouvé sur le Système unifié de collecte et de centralisation pour les élections et les statistiques (SUCCES) par les cinq (5) candidats en lice pour le fauteuil présidentiel fait déjà l’objet de polémique entre le pouvoir et le candidat du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015), Jean-Pierre Fabre.
 
Alors que pour Jean-Pierre Fabre « SUCCES » a été exclu et que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ne va tenir compte que des procès-verbaux pour proclamer les résultats qui seront issus des urnes, le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Gilbert Bawara a tenu une conférence de presse ce samedi dans son cabinet pour dire que ce système n’a jamais fait l’objet d’exclusion lors des discussions de la nuit du vendredi au samedi.
 
« SUCCES est préservé et nulle part dans l’accord, il n’est écrit qu’il est enterré mais les procès-verbaux demeurent le soubassement à la proclamation des résultats provisoires et même définitifs », a rappelé le ministre.
 
Il est convenu de la mise en place d’un comité d’accompagnement auprès de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour permettre aux représentants des missions d’observation et d’information électorale internationales (UA, CEDEAO, UEMOA, OIF, Institut de Gorée et CENSAD) et aux représentants des candidats de suivre de manière soutenue les travaux de traitement et de publication des résultats, a-t-il soutenu.
 
A la question si la CENI va se tenir dans le délai de six (6) jours prescrit par le code électoral pour proclamer les résultats, M. Bawara, après avoir relevé qu’il ne peut se substituer à la CENI, a indiqué que lorsque la commission aura été en mesure de proclamer les résultats, elle le fera. « Le délai de 6 jours n’est qu’un délai maximum. Il n’y a pas de délai minimum en la matière », a-t-il ajouté tout en poursuivant que la nuit électorale de ce samedi se tient à la CENI mais le contenu lui échappe.
 
Le ministre de l’administration territoriale a également abordé la question du déroulement des opérations de vote sur toute l’étendue du territoire national. « De toutes les informations et les échanges avec les autorités administratives, les opérations se déroulent de manière satisfaisante. Il n’y a pas d’incident majeur si ce n’est que certains électeurs ont du mal à identifier leur bureau de vote et il y a eu aussi l’ouverture tardive des bureaux de vote dans certaines localités. Il y a une fluidité, une sérénité et un calme », a précisé Gilbert Bawara.
 
Il n’a pas manqué de lancer un appel à tous les acteurs afin que les opérations se poursuivent dans le calme et que tout le monde se laisse guider par CENI, « seule compétente pour proclamer les résultats », a-t-il rappelé.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

3 Réponses à "Gilbert Bawara contredit Jean-Pierre Fabre : « SUCCES n’est pas enterré »"

  1. dogbe   25 avril 2015 at 21 h 56 min

    Bawara a oublier certains point il doit allé à l’ecole des elections

    Répondre
  2. EGNONAM AMOU   26 avril 2015 at 11 h 41 min

    enoulé gnawo né .il veut garder son boulot alors il raconte n’importe quoi
    bodjona a dit des choses pire que ça ,il est ou aujourd’hui? ce guignole a peur de finir comme son prédecesseur .t
    u ira pointé au chaumage .oups le togo n’a pas d’assurance chomage

    Répondre
  3. Sylvestre B. L.   26 avril 2015 at 22 h 30 min

    « Pas de fumée sans feu ». Pourquoi vouloir coûte que coûte utiliser le logiciel « SUCCES » au-delà de l’accord signé? Est-ce une façon de confirmer que c’est un piège ou une façon de piétiner les signataires et les facilitateurs en présence? Moi je prône l’humilité!

    Répondre

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*