Grève de la STT : Les personnes arrêtées à Gléi sont déférées

image_pdfimage_print

prison


Les dix-neuf (19) personnes arrêtées lors des manifestations de rue à Gléi (quelques kilomètres au sud de la ville d’Atakpamé), dont des élèves et un étudiant, ont été déférées en prison après le délai légal de garde-à-vue.C’est ce qu’a appris l’Agence de presse Afreepress ce mercredi de la gendarmerie de la préfecture de l’Ogou.
 
Après avoir été présentées au juge, celui-ci a ordonné leur déferrement parce que reconnus comme coupables de « perturbations » et de « voie de fait ».
 
Cette information vient répondre à l’inquiétude des parents de ces personnes arrêtées, qui se plaignaient de leur disparition de la gendarmerie.
 
Selon la gendarmerie de l’Ogou, tous ceux qui ont été déférés, sont des majeurs.
 
En conférence de presse ce mardi à Lomé, la Synergie des travailleurs du Togo (STT) a exigé la pure et simple libération « sans condition » de ces 19 personnes.
 
La rédaction
 
source :
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*