Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Habia Nicodème : « Aller aux élections dans ces conditions ne serait que légitimer l’actuel Président de la République »

image_pdfimage_print

nicodeme-habia_anyron


© togoactualite – Les réformes constitutionnelles et institutionnelles font couler beaucoup d’encre et de salive ces derniers temps au Togo. Loin de rester en marque de ce débat d’envergure national, l’Action pour la protection des droits de l’Homme et le développement social (APDHDS), une association de défense des droits de l’Homme, dirigée par l’ancien député Nicodème Habia apporte sa contribution à ce débat.
 
Cette association fait le constat que les institutions togolaises sont depuis belle lurette verrouillées malgré l’engagement pris par le pouvoir d’entreprise ces réformes. Ainsi pour l’APDHDS, parler dans ces conditions d’élection, c’est aller à un suicide.
 
« Aller aux élections dans ces conditions ne serait que légitimer l’actuel Président de la république et le positionner comme vainqueur avant le scrutin de 2015 », écrit M. Nicodème Habia dans la déclaration rendue publique.
Pour cette association, sans ces réformes nous « ne pouvons plus accepter nous laisser conduire par cette Constitution taillée sur mesure par le pouvoir en place ».
 
Si force est de constater ces derniers temps que le pouvoir use de faux-fuyant pour se dérober de ces engagements, à l’APDHDS, on estime que le Togo ne restera pas en marge des principes les plus élémentaires de démocratisation et de l’Etat de Droits car dit-on qu’ils veulent des textes qui tiennent compte des intérêts des populations et surtout des textes qui garantissent l’égalité de chances à chaque citoyen.
 
C’est pourquoi, l’APDHDS demande au pouvoir d’accepter de faire les réformes, pour l’apaisement populaire avant les élections de 2015. « Nous lui conseillons de ne pas s’opposer à cela car s’il s’entête, il sortira par la petite porte et sera tenu pour responsable de tout ce qui adviendra », écrit M. Habia.
 
N’ayez pas peur, soyez rassurés, poursuit le texte en exhortant le pouvoir à « rentrer dans l’espérance. Nous sommes tous Togolais, nous aimons tous notre chère nation. Nos yeux seront tournés vers l’avenir pour la construction du pays et non sur les erreurs commises dans le passé »
 
A la Classe politique de l’opposition, l’APDHDS lui demande de rester unie autour des questions des réformes et « de tenir dure même dans les conditions les plus difficiles car leur division favoriserait le jeu au pouvoir », conclu le texte.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Publié le 18 novembre 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer