Hommage est rendu au professeur Nicoué Lodjou Gayibor

image_pdfimage_print

nicoue-lodjou-gayibor


Les professeurs des départements d’histoire des Universités du Togo et l’Association des historiens et des archéologues du Togo (AHAT), ont rendu ce jeudi à Lomé, un « vibrant » hommage au professeur Nicoué Lodjou Gayibor (photo), a constaté l’agence de presse Afreepress.Selon eux, il a par son parcours et sa vision, contribué de façon décisive au rayonnement non seulement du département d’histoire et d’archéologie de l’Université de Lomé et partant, de l’histoire africaine.
 
« Les personnes qui ont formé des générations de jeunes, devenues des enseignants confirmés dans les différents grades, doivent être remerciés et c’est dans cette perspective que le département d’histoire a voulu innover en rendant cet hommage à Nicoué Lodjou », a déclaré le professeur Komla Etou, maître de conférence.
 
« En plus nous avons voulu faire de sorte que nos maîtres qui nous ont formés ne partent pas à la retraite de façon inconnue », a-t-il ajouté.
 
L’ancien président de l’Université de Lomé s’est dit « très fier » de l’organisation de cette manifestation.« Je suis très ému de cette cérémonie organisée par les anciens étudiants devenus des collègues à l’Université de Lomé. Je dis merci pour la réussite de cet évènement et je crois qu’il est aussi bon qu’ à la fin d’une carrière, on puisse la célébrer et qu’on ne laisse pas les gens partir à la retraite comme des moutons mais que l’on puisse organiser de ces genres de cérémonie pour célébrer leur engagement dans le travail qu’ils ont honnêtement fait au service de la nation », a exprimé Nicoué Lodjou Gayibor.
 
Auteur, éditeur, coéditeur, directeur de publication et préfacier d’une quarantaine de travaux sur l’histoire du Togo et de l’Afrique, le professeur Nicoué Lodjou Gayibor a été admis à la retraite le 01 janvier 2014, après près de quarante années d’enseignement et de recherche à l’Université de Lomé.
 
Par son imminent parcours, le professeur Gayibor a fait de la recherche son crédo. Il débuta sa carrière universitaire en septembre 1975 à l’Ecole des Lettres de l’Université de Lomé (alors Université du Bénin). Foisonnant d’idées et mu par l’esprit de réformes, il a mis son talent et son engagement au service du département de l’histoire. Il fut directeur de la Direction des Affaires Académiques et de la scolairité (DAAS) et président de l’Université de Lomé de 2003 à 2006.
 
Elisabeth S.
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*