Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Un homme fracasse à coups de marteau la tête de sa femme

image_pdfimage_print

corps_victime


Meurtre au quartier Awatame à Lomé
 
De l’amour à la haine, il n’y a qu’un pas. Vendredi 29 août vers 3 heures du matin, un crime passionnel s’est produit au quartier Awatame. Un homme, Adaya Kokou Marcel a tué à coups de marteau sa femme qu’il soupçonnait d’infidélité. Selon les informations que nous avons pu recueillir, le couple vivait en France et serait détenteur de la nationalité française et pour profiter des vacances, M. Adaya, sa femme et leurs trois enfants sont rentrés au Togo. Des aveux de l’homme, il ressort qu’il soupçonnerait sa femme d’infidélité depuis un moment et l’atmosphère dans la maison indiquerait qu’il aurait planifié l’acte.
 
Ce jour, après que sa femme a reçu un coup de téléphone, M. Adaya Marcel a demandé à consulter le téléphone pour déterminer celui qui a appelé sa femme. Devant le refus de celle-ci, une bagarre se serait installée et la femme aurait mordu l’homme. Alors dans un état second, M. Adaya s’est saisi du marteau ramené de France et asséna un violent coup à la tête de sa bien-aimée. Un seul coup pourrait faire penser à un accès de colère brusque, mais à en croire le médecin légiste dépêché sur les lieux par les sapeurs pompiers après que ceux-ci ont été contactés par la Sureté nationale, ce sont au moins sept coups ayant presque tous atteint le cerveau qui ont été portés. C’est dans une marre de sang indescriptible que les populations ont découvert le corps de la femme, l’arme du crime à côté de sa tête. Il nous revient que c’est l’oncle de M. Adaya qui aurait alerté la police et que le meurtrier a attendu l’arrivée des forces de l’ordre.
 
L’aîné des trois enfants aurait 17 ans. Voilà comment un voyage d’agrément peut se terminer de façon dramatique. L’homme doit être incessamment présenté à la justice qui statuera sur son sort. Mais au-delà de tout, le meurtre est-il permis au nom de l’amour, qui plus est, lorsqu’on a des enfants à élever ? Si oui, pourquoi, alors le terme divorce existe-t-il ?
 
Abbé Faria
 
Liberté Togo
 

Commentaires

comments

Publié le 2 septembre 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*



Obama et le PDG de Facebook

Obama taquine le jeune PDG de Facebook cravaté


Mme ADJAMAGBO: La CENI, pour être efficace, travailler de manière impartiale, doit être indépendante

Le conclave sortira un document. Attendez que nos pourparlers prennent fin et vous aurez ce document


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer