Interview Habia Nicodème : « Au cours de mes entretiens avec Gilchrist Olympio à Accra, je n’ai pas senti son engagement à appuyer l’alternance pacifique au Togo »

image_pdfimage_print

nicodeme_habia_juillet2014


Ancien député à l’Assemblée nationale, Nicodème Habia n’hésite pas à donner son avis sur la situation socio-politique togolaise lorsque les circonstances l’exigent. La semaine dernière, il a rencontré le président de son ex parti politique, l’UFC, Gilchrist Olympio sur les questions d’actualité. Dans cette interview, M. Habia nous parle de cette rencontre, son avenir politique et jette un regard sur les réformes à mener dans le pays.
 
Que devient M. Habia Nicodème depuis qu’il n’est plus député à l’Assemblée nationale ?
 
Ecoutez ! Habia n’est pas né député. Je crois que j’ai fait mes formations professionnelles donc après le parlement Habia demeure toujours Habia et je me porte très bien. Je suis toujours dans mes activités que ce soit en matière des droits de l’Homme ou politique.
 
Nous avons appris que récemment vous eu des entretiens avec votre ex mentor politique, Gilchrist Olympio, à Accra. Est-ce que vous confirmez ?
 
Oui, c’est confirmé. J’étais allé à Accra rencontrer dimanche le 27 JUILLET 2014 Gilchrist Olympio parce que ça fait juste un an je ne l’ai plus vu. C’est un pas de géant que j’ai fait envers lui parce que c’est lui qui m’a exclu du parti mais j’ai tout oublié pour aller vers lui. Je suis allé le voir à Accra.
 
Peut-on avoir les sujets de discussions au cours de cette rencontre ?
 
On a parlé des élections de 2015. Comment faire pour que son image ne soit pas ternie dans ce pays. C’est les discussions que j’ai eu avec lui.
 
Est-ce qu’au cours des entretiens vous avez senti la disponibilité de M. Olympio à appuyer l’alternance pacifique dans ce pays comme vous le souhaitiez ?
 
Je ne crois pas mais je dois faire mon travail, mon devoir et c’est ce que j’ai fait. Et je lui ai dis ce qu’il doit faire. C’est ce qui est important pour moi.
 
Cette rencontre augure d’un nouveau rapprochement entre vous et Gilchrist ?
 
Rapprochement oui bien sûr. C’est normal c’est pourquoi je suis allé le voir, pour pouvoir discuter de la vie politique ou de la vie des Togolais.
 
Donc Habia retournera très bientôt à la maison UFC ?
 
Je suis avec le Parti des Togolais (rire).
Récemment l’Assemblée nationale a rejeté les réformes constitutionnelles, est-ce que cela augure, selon vous à un lendemain paisible pour le pays dans la perspective de la présidentielle de l’année prochaine ?
C’est pourquoi nous devons être ensemble au sein de l’opposition pour combattre ce système. C’est très important.
 
Mais vous dites que vous avez rallié le Parti des togolais. Quelles sont vos relations avec les autres courants de cette opposition ?
 
Vous savez je n’ai pas de problème avec les autres partis politiques. Mon devoir en tant défenseurs des droits de l’Homme et homme politique me recommande d’aller vers tous ces partis politiques et ensemble nous allons nous battre pour la libération et l’alternance dans ce pays.
 
Votre nouvelle formation politique organise un congrès vendredi prochain…
 
C’est un congrès constitutif de ce parti parce que le parti n’est pas encore lancé. Le 1er et le 2 août nous allons lancer ce parti.
 
Qu’est-ce que Habia Nicodème peut apporter à ce jeune parti ?
 
Vous savez les expériences politiques qu’à Habia sur le terrain peut être un apport pour ce parti, je crois que ce sont ces expériences que je vais partager avec ce parti.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*