Investiture de Jean-Pierre Fabre à la présidentielle de 2015 : « Oui, je reste avec vous pour la victoire prochaine ».

image_pdfimage_print

jp_fabre_investiture


© togoactualite – « Je vous ai écouté tout au long de ce premier congrès ordinaire de notre parti, je vous ai entendu, je vous ai vu, j’ai compris votre détermination et votre enthousiasme, j’ai reçu votre message et votre appel au renouveau. Ma réponse est sans équivoque. Oui ! J’accepte la mission que vous me confiez », c’est par ces mots que Jean-Pierre Fabre, le président de l’ANC a accepté dans une ferveur indescriptible sa candidature pour le compte de son parti à l’élection présidentielle de l’année prochaine. Il venait d’être plébiscité par les militants de son parti réunit en deux jours de congrès ordinaire.
M. Fabre a dans son discours de clôture de ce congrès accepté la double confiance faite à sa personne par les congressistes qui l’ont reconduit à la tête de l’ANC et ont également fait de lui le candidat du parti.
 
Il a ensuite égrené sa vision pour le Togo. « Oui, nous allons mener cette lutte à son terme. Oui, je reste avec vous pour la victoire prochaine. Oui, je reste avec vous pour conquérir la République. Oui, je reste avec vous pour bâtir une nation réconciliée. Oui, je reste avec vous pour instaurer la démocratie et l’état de droit au Togo. Oui, je reste avec vous pour l’alternance et le changement dans notre cher pays le Togo », a-t-il déclaré avant de poursuivre qu’il n’y a pas de petite responsabilité mais qu’il n’existe que de véritable don de soi.
 
« Je mesure le poids de la responsabilité qui m’incombe de conduire le peuple togolais vers la victoire qu’il appelle de ces vœux (…) au moment où notre peuple attend impatiemment de connaitre le changement libérateur et refondateur, l’instauration de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance au Togo », a encore réaffirmé l’ancien lieutenant de Gilchrist Olympio.
 
Le tout nouveau candidat, se mettant en posture de rassembleur, a lancé un appel à toutes les forces démocratiques à qui, sa candidature sera proposée comme candidat unique de l’opposition en vue d’assurer la victoire. Il compte également sur la diaspora.
 
Il a décliné ensuite les grandes lignes de sa politique si le peuple togolais lui accorde sa confiance au soir du scrutin présidentielle de l’année prochaine. Les grandes priorités du candidat Fabre seront axées sur une politique volontariste de croissance avec des actions dans le domaine de la santé, de l’agriculture, de l’énergie, du développement rural, de l’énergie, des sports, de la sécurité publique. L’accès à l’eau potable surtout dans les milieux ruraux lui tient particulièrement à cœur.
M. Fabre est le troisième candidat officiellement déclaré à cette élection après le franco-togolais Kofi Yamgnane, Alberto Olympio. Dodji Apévon est aussi candidat à la candidature unique de l’opposition pour le compte de la Coalition Arc-en-ciel.
 
« Je vous ai écouté tout au long de ce premier congrès ordinaire de notre parti, je vous ai entendu, je vous ai vu, j’ai compris votre détermination et votre enthousiasme, j’ai reçu votre message et votre appel au renouveau. Ma réponse est sans équivoque. Oui ! J’accepte la mission que vous me confiez », c’est par ces mots que Jean-Pierre Fabre, le président de l’ANC a accepté dans une ferveur indescriptible sa candidature pour le compte de son parti à l’élection présidentielle de l’année prochaine. Il venait d’être plébiscité par les militants de son parti réunit en deux jours de congrès ordinaire.
M. Fabre a dans son discours de clôture de ce congrès accepté la double confiance faite à sa personne par les congressistes qui l’ont reconduit à la tête de l’ANC et ont également fait de lui le candidat du parti.
 
Il a ensuite égrené sa vision pour le Togo. « Oui, nous allons mener cette lutte à son terme. Oui, je reste avec vous pour la victoire prochaine. Oui, je reste avec vous pour conquérir la République. Oui, je reste avec vous pour bâtir une nation réconciliée. Oui, je reste avec vous pour instaurer la démocratie et l’état de droit au Togo. Oui, je reste avec vous pour l’alternance et le changement dans notre cher pays le Togo », a-t-il déclaré avant de poursuivre qu’il n’y a pas de petite responsabilité mais qu’il n’existe que de véritable don de soi.
 
« Je mesure le poids de la responsabilité qui m’incombe de conduire le peuple togolais vers la victoire qu’il appelle de ces vœux (…) au moment où notre peuple attend impatiemment de connaitre le changement libérateur et refondateur, l’instauration de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance au Togo », a encore réaffirmé l’ancien lieutenant de Gilchrist Olympio.
 
Le tout nouveau candidat, se mettant en posture de rassembleur, a lancé un appel à toutes les forces démocratiques à qui, sa candidature sera proposée comme candidat unique de l’opposition en vue d’assurer la victoire. Il compte également sur la diaspora.
 
Il a décliné ensuite les grandes lignes de sa politique si le peuple togolais lui accorde sa confiance au soir du scrutin présidentielle de l’année prochaine. Les grandes priorités du candidat Fabre seront axées sur une politique volontariste de croissance avec des actions dans le domaine de la santé, de l’agriculture, de l’énergie, du développement rural, de l’énergie, des sports, de la sécurité publique. L’accès à l’eau potable surtout dans les milieux ruraux lui tient particulièrement à cœur.
 
M. Fabre est le troisième candidat officiellement déclaré à cette élection après le franco-togolais Kofi Yamgnane, Alberto Olympio. Dodji Apévon est aussi candidat à la candidature unique de l’opposition pour le compte de la Coalition Arc-en-ciel.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*