La journée de deuil national allemand, commémorée ce dimanche à Lomé

image_pdfimage_print

journee_deuil_allemagne

En novembre, l’Allemagne se souvient de ses fils et filles victimes des guerres mondiales et conflits dans le monde entier à travers des cérémonies commémoratives lors d’une « journée nationale du deuil ».

Cette année, la journée de deuil national a été commémorée ce dimanche au cimetière de la Plage à Lomé (Béniglato), a constaté l’Agence Savoir News.

Ont assisté à cette cérémonie commémorative, plusieurs personnalités parmi lesquelles : les ministres Djossou Sémodji (de la planification) et John Siabi Kwamé-Kouma Aglo (du travail), Dr Volker Berresheim (Ambassadeur de l’Allemagne au Togo), Contre-Amiral Fogan Adégnon (Président de la Délégation spéciale et Directeur du Port Autonome de Lomé), M. Nicolas Berlanga-Martinez (Ambassadeur et Chef Délégation de l’Union Européenne au Togo).

Plusieurs allemands ainsi que des chefs traditionnels étaient également présents.

La ville de Lomé a été créée en 1877. Douze années plus tard, Richard Kuas, le premier fonctionnaire allemand — un agent de douane — s’est installé. Il avait dans son cahier de charges, la tâche d’acquérir de terrain pour un cimetière.

Le 10 juin 1891, le Chef Dadji a signé le titre foncier mettant à sa disposition, un terrain de 30.000m². M.Kuas sépara environ 5.000m² pour le cimetière administratif et y fit planter des badamiers (catappa amandlis, espèce originaire de Nouvelle-Guinée). Ces badamiers délimitent aujourd’hui ce « cimetière des allemands ».

« Cette journée est un signe de respect pour le patrimoine du Togo, parce que nous ne fêtons pas l’Allemagne, mais l’histoire du Togo. Ce n’est pas seulement les soldats que nous avons dans l’esprit, mais aussi tous ceux qui ont laissé leur vie dans le service de leur pays. Il y a des allemands qui sont enterrés ici pour lesquels la patrie était aussi le Togo pour un certain temps », a déclaré Dr Volker Berresheim.

La cérémonie a pris fin par la mise en terre des plants dans l’enceinte du cimetière.
Rappelons qu’au Togo, les Allemands disposent de sept cimetières : à Lomé, Kpalimé, Mango, Aného, Atakpamé, Agbélouvé et Kamina.

L’année dernière, la journée de deuil national allemand avait été commémorée au cimetière allemand d’Aného (environ 45 km à n’est de Lomé).

En Photo : Cérémonie de dépôt de gerbe lors de la cérémonie, ce dimanche au cimetière de la Plage à Lomé (Béniglato).

 

Abbée DJAGLO

 

Savoir News

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*