Journée internationale de la liberté de la presse : l’OTM publie le rapport 2014 de l’état de la presse au Togo

image_pdfimage_print

otm_liberte_presse


L’Observatoire togolais des médias (OTM) a rendu public ce mercredi à la Maison de la presse à Lomé le rapport 2014 sur l’état de la presse au Togo en présence de la ministre de la Communication, de la culture, des arts et la formation civique, Kouméalo Anaté, du président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), Biossey Kokou Tozoun, du responsable du Centre d’information des Nations Unies (CINU), Olabiiré da Cruz et de la secrétaire générale de l’Union des journalistes indépendants du Togo (UJIT), Patricia Adjisseku.
 
Selon ce rapport, les difficultés des médias au Togo sont restées presque les mêmes qu’il y a un an malgré la tenue des états généraux de la presse et les recommandations et résolutions qui en ont découlées. Les handicaps à l’émergence d’une presse plus professionnelle et plus libre au Togo sont nombreux, lit-on dans ce document d’une dizaine de pages.
 
Autre manquement touché du doigt par ce rapport, « les profondes réformes proposées par les états généraux de la presse togolaise de fin de juin 2014 pour permettre à la presse de jouer son rôle de garant de la pérennisation de la démocratie et de la formation de l’opinion publique au Togo, tardent à être mises en œuvre ».
 
Concernant l’atteinte à la liberté de la presse, il n’y a eu ni assassinat, ni emprisonnement de journalistes en 2014, précise le rapport.
 
« Nous ne devons pas perdre de vue non plus les conditions de vie et de travail de ces hommes et femmes qui bravent le soleil et la pluie, la guerre et les violences pour servir de bonnes informations aux populations », a rappelé Patricia Adjisseku.
 
Après avoir rappelé que l’Etat togolais attache du prix à la liberté d’expression et son corollaire de la liberté de la presse, garanties par la Constitution togolaise, la ministre a exhorté les patrons de presse à aller rapidement à l’adoption et l’application de la convention collective.
 
« C’est également le lieu de nous rappeler notre engagement commun à œuvrer pour l’émergence d’une presse responsable, professionnelle vers Le gouvernement, à travers mon département, continuera à soutenir, à accompagner du mieux possible cette belle et noble aventure que constitue le métier du journaliste. Le gouvernement poursuivra les efforts déjà entrepris pour améliorer l’environnement de travail des journalistes », a-t-elle ajouté.
 
La publication de ce rapport 2014 sur l’état de la presse au Togo s’inscrit dans le cadre de la célébration de l’édition 2015 de la Journée internationale de la liberté de la presse. Cette édition est placée sous le thème : « laisser le journalisme prospérer, vers une meilleure couverture de l’information, l’égalité des sexes et la sécurité à l’ère du numérique ». La journée internationale de la presse est célébrée tous les 3 mai.
 
Bernadette A.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Une Réponse à "Journée internationale de la liberté de la presse : l’OTM publie le rapport 2014 de l’état de la presse au Togo"

  1. Barkissa   8 mai 2015 at 4 h 57 min

    Tozoum le grand griot du regime: silence est mieux pour Vous !

    Répondre

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*