Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Junior Aménunya persiste et signe : « s’il y a élection, Faure Gnassingbé sera battu dans les urnes »

image_pdfimage_print

junior_kusasanews


L’élection présidentielle au Togo, initialement prévue pour le 15 avril, va finalement avoir lieu le 25 avril prochain. A côté des partisans du boycott de cette échéance électorale, qui préconisent que les réformes soient faites avant toute élection, il y a un journaliste, du nom de Junior Aménunya (photo) qui, s’appuyant sur une vision à lui révélée par « Dieu », pense qu’il ne doit avoir d’élection cette année au Togo.
 
Selon cette vision, a encore expliqué le promoteur du journal « Kusasa » ce lundi sur la radio Victoire FM, « il faut qu’il y ait une transition avec comme président une femme et un général comme premier ministre. A la suite, il faut des élections locales et des législatives anticipées. Après, il y aura une présidentielle et tout va rentrer dans l’ordre ».
 
Cependant, a-t-il prévenu, si par extraordinaire il y a élection ou si le pouvoir s’entête à organiser des élections, son candidat, c’est-à-dire Faure Gnassingbé sera battu dans les urnes. « Le gouvernement actuel sera même humilié dans les urnes », a-t-il précisé.
 
Pour lui, les Togolais auront l’alternance cette année parce que « c’est acté et inéluctable, c’est l’année du Togo ».
 
Mais ils doivent savoir gérer ça pour qu’il n’y ait pas de règlements de compte et des chasses aux sorcières. Maintenant, si le pouvoir veut faire ce qu’il fait d’habitude, c’est là où il y aura les violences. S’ils veulent faire le forcing, cela va se retourner contre eux », a indiqué le « visionnaire ».
 
Pour appuyer sa « vision », M. Aménunya a également fait une analyse journalistique au bout de laquelle il s’est permis de croire que « tous les ingrédients sont réunis pour qu’il y ait alternance ». « C’est pour la première fois les Togolais vont à une élection présidentielle avec 5 candidats dont 4 viennent du nord et un seul du sud. Au Togo, où il se pratique un vote tribal, les Moba vont voter pour Tchabouré Gogué parce que c’est leur frère, les Losso pour Gerry Taama, Les Tèm pour Tchassona Traoré. Les Kabyè sont divisés parce que Pascal Bodjona et Kpatcha Gnassingbé sont en prison, une partie va voter pour Faure Gnassingbé, l’autre va voter pour l’opposition parce qu’ils veulent que ça change et que ces personnes précitées sortent de prison. Jean-Pierre Fabre est seul au sud où il va faire un rapt de marée. Il va prendre aussi des voix à Sokodé et à Bafilo où il a des députés, il a Targone à Bassar. Par quelle alchimie Faure Gnassingbé va-t-il gagner ? Avec la crise sociale et les tensions ? Ceci confirme la vision que j’ai eue », a-t-il relevé.
 
En tout cas, Junior Aménunya se dit prêt à jouer son rôle au moment venu pour que cette élection, si elle a finalement lieu, débouche sur « zéro mort, zéro blessé et zéro casse ».
 
Est-ce une plaisanterie ou une vérité ? Nul ne saurait le dire. Cependant, à la vaille de chaque élection au Togo, il est devenu habituel que des personnes montent au créneau pour révéler le « plan de dieu ». Pour l’heure, aucune de ces visions ne s’est réalisée. La dernière en date est celle qui a prétendu que l’élection présidentielle du 25 juillet 2013 n’aurait pas lieu. Elle a conduit à asseoir une Assemblée nationale de 91 députés.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Publié le 6 avril 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer