Justice : Les greffiers poursuivent leur grève, mais toujours « ouverts » aux discussions

image_pdfimage_print

greffiers_greve_500

La grève entamée depuis le 2 juin par les greffiers du Togo s’est poursuivie ce mercredi. Au Tribunal de Lomé où certaines activités sont paralysées, l’audience la plus attendue des présumés trafiquants d’ivoire a été simplement ajournée, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

 

Les greffiers, vêtus tous de leur toge, se sont retrouvés dans l’une des salles d’audience pour une Assemblée générale. Une délégation de l’Association des Greffiers du Togo (AGT) a rencontré mardi, le ministre de la justice et le secrétaire d’Etat chargé des relations les institutions de la république.

 

« Nous avons fait le compte rendu aux collègues, afin d’analyser les voies et moyens pouvant nous permettre de trouver une solution à la grève. Une fois que le dialogue est relancé, nous sommes confiants. Très bientôt, nous allons trouver une solution, du moins intermédiaire (…) », a déclaré à l’Agence Savoir News Apédo Amétoenyenou, membre de l’AGT.

 

« Nos doléances n’ont pas varié. Nous voulons un statut spécial appliqué au corps des greffiers du Togo, ainsi que son application immédiate. Pour l’instant, la grève continue, mais nous sommes très ouverts aux discussions », a-t-il souligné.

 

Maillon essentiel du fonctionnement de la justice, le greffier a pour mission : de garantir le bon déroulement des débats aux audiences, d’en rapporter par écrit les échanges, déclarations et observations et d’authentifier les actes juridictionnels d’une juridiction. Au Togo, on dénombre 194 greffiers. FIN

 

Junior AUREL

 

Savoir News

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*