La CNSC lance un mécanisme d’alerte précoce et de prévention des conflits et violences liés au scrutin présidentiel de 2015 au Togo

image_pdfimage_print

cnsc_600


La Concertation Nationale de la Société civile du Togo (CNSC-Togo), grâce à l’appui financier du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a officiellement lancé ce mardi à Lomé, les travaux du « projet de mécanisme d’alerte précoce de prévention des conflits et violences électoraux au niveau national ,régional et local», en présence du ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Gilbert Bawara, a constaté l’Agence de presse Afreepress.
 
Ce projet qui s’inscrit dans le cadre du« projet de veille citoyenne pour la paix autour de la présidentielle de 2015 au Togo », a pour objectif de conduire des actions visant à prévenir les conflits et violences liés aux élections et à garantir un climat de paix et de non-violence, avant, pendant et après le scrutin présidentiel de 2015 au Togo.
 
Au cours des travaux, les représentants des forces de sécurité élection ( FOSEP), de l’administration publique, notamment les préfectures et les mairies et également les chefferies traditionnelles, seront outillés sur les techniques et méthodes de prévention des conflits et des violences électoraux et auront à accomplir leur mission durant quatre (4) semaines , dont trois (3) avant les élections et une après le scrutin.
 
« C’est un mécanisme qui permet de responsabiliser les Togolais dans les communautés que nous appelons les jeunes promoteurs de la paix qui seront encadrées par un comité régional de la paix installé au niveau de toutes les régions économiques du pays», a déclaré Paul Amegankpo, Directeur exécutif de CNSC-Togo.
 
D’une durée de six (6) mois), les travaux dudit projet seront basés essentiellement sur la sensibilisation et l’éducation.
 
« Nous avons compris que les germes de violences naissent de l’ignorance de certaines règles qui régissent les élections et donc il faut éduquer toute la communauté sur ces règles et mener des actions de médiation et d’arbitrage pour susciter les dialogues pour une paix durable tout au long du processus », a-t-il ajouté.
 
Le ministre de l’Administration territoriale de la décentralisation et des collectivités locales, Gilbert Bawara, qui n’a manqué d’exprimer sa satisfaction pour l’élaboration dudit projet, a appelé la population togolaise à éviter les violences lors des échéances électorales.
 
« Nous devons être à ce que les élections présidentielles au Togo ne soient pas un élément perturbateur dans notre sous-région qui est déjà confrontée à des violences d’instabilité et d’insécurité», a déclaré Gilbert Bawara
 
Elisabeth S.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*