La crise à la CENI s’étend à UNIR : Fin de course pour 4 des 5 membres du parti

image_pdfimage_print

ceni_600


Alors que l’élection présidentielle s’approche à grands pas, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis mercredi à faire face à de graves dysfonctionnements.Après avoir rejeté mercredi lors de la réunion plénière de la CENI, la date du 21 avril 2015 proposée par l’institution organisatrice des élections pour voir tenir l’élection présidentielle, les membres du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) ont claqué la porte de la CENI le lendemain.
 
Ce vendredi, c’est au tour de quatre (4) membres délégués par le parti au pouvoir, l’Union pour la République pour siéger à la CENI qui ont été tout simplement débarqués par le quartier général dudit parti. Raison avancée, ils auraient fait preuve de « manquement grave ».
 
Selon une autre source, les 4 représentants dont il s’agit auraient démissionné de leur gré de la commission en charge de l’organisation des élections présidentielles.
 
Au nombre de ces personnes, on cite le procureur de la République, Baoubadi Bakaï, Mokpokpo Dosseh, Koffi Ayéfoumè Kèkèh et Bandifoh Ouro-Akondo.
 
Seul l’ancien directeur général de la Société des postes du Togo, Bagbiègue Taïrou ne serait pas concerné par l’expulsion ou la démission.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*