La FOSEP 2015 présentée aux acteurs nationaux et internationaux

image_pdfimage_print

fosep_600


L’ordre d’opération de la Force de sécurité élection présidentielle de 2015 (FOSEP 2015) a été présenté jeudi à Lomé aux acteurs nationaux (institutions de la République, administrations, partis politiques, candidats, professionnels des médias, forces de sécurité) et internationaux intéressés par le processus électoral en cours, a constaté un reporter de l’Agence de presse Afreepress.Organisée par le ministère de la Sécurité et de la protection civile en collaboration avec la Commission électorale nationale indépendante (CENI), cette rencontre a été ouverte par le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Gilbert Bawara en présence du président de la CENI, Issifou Taffa Tabiou, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehane et la représentante de la représentante du Programme des Nations Unies pour le développement au Togo (PNUD-Togo).
 
Au cours de cette rencontre, il a été question pour les forces de l’ordre d’opération de la FOSEP 2015 d’organiser des élections apaisées, sans violences et bien sécurisées à la très grande satisfaction de tous les acteurs politiques nationaux, de la communauté internationale et surtout des populations.
 
« Le Togo, malheureusement et ce, jusqu’à un passé récent n’a pas échappé à cette triste réalité, étant entendu que la vie politique nationale et surtout la plupart des processus électoraux ont été souvent émaillés », a indiqué le ministre de la sécurité.
 
« Ils ont pour mission de faire en sorte que l’ordre règne, de garantir aussi bien la sécurité des acteurs, la sécurité du matériel électoral, la sécurité de nos populations aussi bien avant, pendant et après l’élection présidentielle de 2015. En cas de trouble, pour que l’ordre règne, nous demandons l’assistance et le concours de chacun et si la campagne ne donne pas lieu à des scènes de violence le jour du scrutin et que les gens ne se mettent pas à casser ou à faire quoi, la force n’aura pas à intervenir », a-t-il souligné.
 
Pour lui, quelles que soient les circonstances, il faudrait que ce processus se passe dans la plus grande sérénité et que le Togolais, en allant voter, ne soit pas inquiet, qu’il quitte le bureau de vote vers chez lui, qu’il ne soit pas non plus inquiet.
 
« Garantir, sur toute l’étendue du territoire national, la sécurité notamment la libre circulation des personnes et des biens et préserver l’ordre public pendant toutes les phases du processus de l’élection présidentielle d’avril 2015, en particulier la révision des listes électorales, la période de la campagne, les opérations de vote et du dépouillement, la proclamation des résultats », a laissé entendre le commandant de la FOSEP 2015, le commissaire divisionnaire, Mawuli Têko Koudouovoh.
 
Bernadette A.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*