Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



La FTBC et la FESYTRAT soutiennent les revendications de la STT

image_pdfimage_print

ftbc_500x350


« Nous venons d’apporter notre soutien indéfectible à la lutte que mènent nos amis de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) parce qu’il faut reconnaître qu’aujourd’hui, dans tous les secteurs, il y a de l’effervescence et les travailleurs manifestent leur mécontentement quant à ce qui concerne leurs conditions de vie et de travail qui se dégradent tous les jours ».C’est ce qu’ont déclaré dans une conférence de presse jeudi à Lomé, les responsables de la Fédération des travailleurs du bois et de la construction (FTBC) et de la Fédération syndicale des travailleurs des transports du Togo (FESYTRAT) pour dire à l’opinion nationale et internationale que les deux (2) fédérations soutiennent « fermement » la Synergie dans ses revendications, a constaté l’Agence de presse Afreepress.
 
Les deux fédérations se préparent dans les jours à venir, à définir exactement la forme de soutien à leurs « camarades » de la STT.
 
Emmanuel Agbénou, Secrétaire général de la FESYTRAT a reproché au gouvernement de faire du surplace depuis que la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) réclame l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents publics.
 
« Au marché, les prix des produits de première nécessité ont considérablement flambé. Au niveau du carburant, on en parle pas et si les travailleurs réclament une augmentation de salaire, c’est pour qu’ils puissent être en mesure de satisfaire d’abord à leur besoin vitaux et faire face ensuite aux besoins de leurs familles et de pouvoir donné le meilleur d’eux-mêmes dans l’exercice de leur activités », a-t-il relevé.
 
Il a souhaité que le gouvernement revoie sa copie en donnant un temps soit peu de réponse « positive » aux revendications des travailleurs afin que le climat social soit vraiment apaisé.
 
Il faut rappeler que le gouvernement et les responsables des sept (7) centrales syndicales ont convenu le 20 février dernier d’un accord dont les clauses les plus importantes sont le paiement en une seule tranche dès ce jeudi, de la différence constatée sur les salaires de 2014, l’équivalent de 909 millions de francs CFA, l’accord de 30 points sur la grille salariale à partir du mois de juillet 2015 au lieu de janvier 2016 et la discussion des autres points de la plateforme revendicative de la STT dans un comité approprié déjà mis en place.
 
La Coordination des centrales syndicales (CCST) composée de six (6) centrales syndicales s’est dit « satisfaite » de l’accord et a levé son mot d’ordre de grève.
 
Quant aux travailleurs de la STT, principale organisation syndicale qui fait la pression sur le gouvernement, la base a rejeté l’accord et compte manifester son désaccord toute la semaine prochaine à travers deux (2) sit-in sur les lieux de travail et trois (3) jours de grève.
 
Bernadette A.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Publié le 27 février 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer