Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



La sérénité de l’année scolaire 2014-2015 est entre les mains du gouvernement et des associations de parents d’élèves, selon la FESYNTET

image_pdfimage_print

FESYNTET


La sérénité de l’année scolaire 2014-2015 est entre les mains du gouvernement et des associations de parents d’élèves, selon la FESYNTET
 
© Afreepress (Lomé, le 5 mars 2015)-Le mouvement de grève qui secoue l’administration publique, les activités d’éducation dans les établissements scolaires et dans les centres de santé publics du Togo n’est pas du goût de tous les enseignants.
 
Au nombre de ceux-ci, on peut citer sans se tromper la Fédération des syndicats des travailleurs des enseignements du Togo (FESYNTET). Pour garantir une année scolaire 2014-2015 sereine, la FESYNTET demande au gouvernement et aux associations des parents d’élèves de prendre leurs responsabilités.
 
C’est par le biais d’un communiqué en date de ce 4 mars dont copie a été faite à l’Agence de presse Afreepress.
 
La FESYNTET propose au gouvernement de mettre définitivement fin aux mouvements de rue des élèves par « l’arrêt du chantage qui consiste à considérer des chapitres comme faits du fait de la grève ». Au gouvernement toujours, la fédération fait la proposition de prendre des dispositions « nécessaires » pour protéger les écoles qui fonctionnent pendant les périodes de grève « afin que les élèves manipulés n’aillent plus agresser les enseignants et les élèves qui travaillent ».
 
Aux associations des parents d’élèves, le secrétaire général de la FESYNTET, Pierrot Ayité Abaglo fait savoir qu’il leur revient de sensibiliser les élèves et les parents sur la gravité des actes que posent certains élèves.
 
Selon la FESYNTET, c’est la solution idoine face aux différents mots d’ordre de grève lancés par la Synergie des travailleurs du Togo (STT), aux manifestations publiques d’élèves « se soldant quelques fois par des blessés et dans le but de contribuer à une poursuite normale de l’année scolaire en cours ».
 
Après avoir déploré le fait que certains enseignants « se laissent embarquer dans des comportements qui n’honorent » pas la profession enseignante, la fédération appelle le gouvernement, les centrales syndicales et la STT à la modération autant dans les propos que dans les actes.
 
Telli K.
 

Commentaires

comments

Publié le 5 mars 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*



Obama et le PDG de Facebook

Obama taquine le jeune PDG de Facebook cravaté


Mme ADJAMAGBO: La CENI, pour être efficace, travailler de manière impartiale, doit être indépendante

Le conclave sortira un document. Attendez que nos pourparlers prennent fin et vous aurez ce document


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer