La STT observe un sit-in ce mardi et un mot d’ordre de grève les 18, 19 et 20 février

image_pdfimage_print

stt_500


Depuis la sortie inopinée du premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu au Centre hospitalier régional Lomé Commune le 2 février 2015, la Synergie des travailleurs du Togo (STT) semble avoir passé à la vitesse supérieure dans ses revendications de bonnes conditions de vie et travail pour les fonctionnaires togolais.Après les trois (3) jours de grève de la semaine dernière, un mouvement suivi à plus de 90% dans les secteurs de la santé et de l’éducation et à plus 70% dans l’administration générale selon la centrale syndicale, une série d’actions est prévues pour cette semaine.
 
Les travailleurs membres de la synergie observent ce mardi sur leur lieu de travail respectif un sit-in qui sera suivi d’une grève de trois (3) jours les 18, 19 et 20 février 2015.
 
Au nombre des revendications faites par les travailleurs, le relèvement de la grille salariale de 280 points pour la rajuster sur les deux (2) relèvements du SMIG en 2008 et en 2011.
 
La STT ne trouve pas normal que le nouveau statut général de la fonction publique ne soit pas encore mis en application depuis son adoption par l’Assemblée nationale.
 
Autre revendication importante, le paiement sans délai de la différence de salaire de l’année 2014 qui équivaut à 909 millions de francs CFA.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*