L’ANC exige une date « consensuelle » pour la présidentielle de 2015

image_pdfimage_print

patrick_lawson_13052014


Au lendemain des récentes sorties de la Cour constitutionnelle sur la convocation du corps électoral, le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) exige une concertation de la classe politique pour dégager une date « consensuelle » pour l’élection présidentielle qui aura lieu dans deux (2) mois.
 
L’idée a été portée au grand jour par le premier vice-président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Patrick Lawson mercredi sur la radio Kanal FM.
 
« Le premier problème qui se pose, c’est qu’on doit convoquer un corps électoral qui n’existe pas encore, en tout cas pour ce qui concerne la zone 2 et 3. Pour la zone 1, on n’a pas encore fait les analyses pour voir les dysfonctionnements », a-t-il expliqué.
 
Pour l’ANC, la date de l’élection présidentielle doit tenir compte d’un certain nombre de paramètres.
 
« Il faut qu’on se comprenne sur quelque chose de très simple, la date qui tient compte de notre histoire, des événements qui se sont passés par le passé et qui tient compte de la réalité d’aujourd’hui, pour aller à des élections dans l’apaisement », a-t-il précisé.
 
Le CAP 2015 participera à cette élection, qu’il y ait préalablement des réformes ou pas, avec son candidat déclaré, Jean-Pierre Fabre.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*