L’ancien interprète d’Eyadema Andoch Bonin tire sa révérence

image_pdfimage_print

Andoch_Bonin


Andoch Nutépé Bonin, ancien interprète et proche collaborateur du Général Eyadema est décédé ce matin. Après avoir collaboré plusieurs années durant, M. Andoch prendra ses distances vis-à-vis d’avec le Timonier. Il détient des dossiers explosifs contre le Général et publie à juste titre un livre vengeur en 1983 « Le Togo sous le Sergent au Général aux éditions Maspéro. Ce livre relate le vrai visage du Général Eyadema et ses implications dans les déstabilisations en Afrique de l’ouest.
 
Après la publication de cet ouvrage, l’interprète n’est plus rentré au Togo. Il rentrera à la veille de la Conférence nationale grâce à l’armistice. Mais il sera arrêté à son domicile par les militaires le 10 juillet 1991 alors que la Conférence venait à peine de débuter. Grâce à la vigilance des délégués et à la médiation de l’Ambassadeur de l’Allemagne, il sera ramené à la Conférence.
 
Si Bonin déteste son ancien Patron Eyadema, ce n’est pas pour autant qu’il aime Gilchrist Olympio. Dans un récent entretien qu’il a eu avec une radio locale, Bonin estimé Gilchrist Olympio n’a jamais été un opposant.
« Olympio Gilchrist n’a jamais été et n’est pas de l’opposition. J’ai mes preuves, j’ai toutes mes raisons », se plait-il déclaré.
 
Andoch Bonin était le secrétaire général adjoint de la Conférence du peuple africain à Accra, Ghana (en 1960), enseignant à l’Ecole supérieure des traducteurs de l’Institut des langues du Ghana, traducteur et interprète-organisateur de conférence internationale.
 
Il serait âge de 75 ans.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*