L’ANPE renforce sa lutte contre la pauvreté et pour la création d’emplois

image_pdfimage_print

anpe_atelier


Les représentants des ministères impliqués dans l’emploi et la formation professionnelle, les employeurs et les structures de formations publiques et privées sont en concertation de deux (2) jours depuis ce mardi en vue de la validation de la liste minimale des indicateurs du marché du travail au Togo, a constaté l’Agence de presse Afreepress.Ouverts par le Directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), Edmond Comlan Amoussou, ces travaux initiés par le Département de l’Observatoire de l’Emploi (DOE), vont permettre de constituer, au niveau national, une liste minimale des indicateurs du marché du travail en vue d’un meilleur suivi des politiques et orientations en matière d’emploi et de formation.
 
« Le concept du marché du travail devient un objet d’évaluation avec logique normative et une méthodologie appropriée de calcul des indicateurs de performance. A cette phase de notre développement, la définition d’une base harmonisée des principaux indicateurs pertinents du marché du travail, requiert un caractère d’urgence », a déclaré Comlan Amoussou.
 
Selon lui, le Togo souffre d’une insuffisance à rendre compte des tendances et du dynamisme du marché de l’emploi et de la formation professionnelle.
 
« Il s’agit des problèmes de la disponibilité des statistiques fiables, pertinentes et efficaces sur le marché du travail, du travail décent et de la formation. L’insuffisance et l’irrégularité de ces statistiques ne donnent pas une bonne visibilité des actions entreprises et des défis qui restent à relever en matière de création d’emplois productifs et décents et de lutte contre la pauvreté en permettant de meilleures formulations des programmes de promotion et de création d’emplois », a-t-il indiqué.
 
Le directeur du DOE, Kokouvi D. Abbey, a pour sa part souligné que ces indicateurs seront bientôt mis en ligne pour une large diffusion d’une part, et pour leur conférer un label de fiabilité d’autre part.
 
C’est pour apporter un plus dans la recherche de solution à ces insuffisances que le Département de l’Observatoire de l’Emploi (DOE) a été créé aux termes du décret n0 2008-69/PR, au sein de l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE) qui est opérationnelle depuis 2010, pour améliorer le suivi des actions en faveur de la promotion de l’emploi et de la formation.
 
Bernadette A.
 
afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*