Le CAP 2015 accuse la HAAC de « partialité » et de « pratiques discriminatoires »

image_pdfimage_print

eric_dupuy_ans


La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) a refusé de publier dans l’édition du 16 avril 2015 du quotidien national, Togo-Presse, le deuxième message de Jean-Pierre Fabre, candidat du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) à l’élection présidentielle du 25 avril 2015.Et pour cause, dans ce message, le candidat du CAP 2015 a mentionné l’affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé. Pour l’autorité de régulation des médias au Togo, « ce message ne contribue en aucune manière à l’apaisement social et ne respecte pas les règles de la campagne électorale ».
 
En conférence de presse au siège l’Alliance nationale pour le changement (ANC) à Lomé ce vendredi, le regroupement des cinq (5) partis politiques de l’opposition a estimé que cette censure est « inacceptable » car, dit-on, « les propos du candidat ne sont en rien diffamatoires, injurieux et calomnieux vis-à-vis des autres concurrents et/ou de leur parti politique», comme le soutient la HAAC.
 
Pour le directeur de campagne du CAP 2015, Patrick Lawson-Banku, les déclarations du candidat du CAP 2015 ne sont que l’expression de la réalité de ce qui se passe dans la « triste et lugubre » affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara, où plusieurs dirigeants de l’ANC et du Collectif Sauvons le Togo (CST) sont « encore injustement et arbitrairement » détenus et d’autres dont Jean-Pierre Fabre, candidat à l’élection présidentielle de 2015, inculpé.
 
Le CAP 2015 a accusé la HAAC d’être « partiale » et de faire preuve de « pratiques discriminatoires ».
 
Pour ce faire, les responsables de cette partie de l’opposition considérée à tort ou à raison comme le concurrent le plus sérieux de Faure Gnassingbé, le président de la République sortant, candidat à sa propre succession, exige la reprise et la publication intégrale du deuxième message de son candidat Jean-Pierre Fabre.
 
A titre de rappel, cinq (5) candidats sont en lice pour cette élection présidentielle du 25 avril 2015. il s’agit du président sortant, Faure Gnassingbé du parti Union pour la République(UNIR), de Jean-Pierre Fabre du CAP 2015, d’Aimé Gogué de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), de Gerry Taama du Nouvel engagement (NET) et de Mohamed Tchassona Traoré du Mouvement citoyen pour la démocratie et du développement(MCD).
 
Elisabeth S.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*