Le CAP 2015 exige un audit du fichier électoral de 2013 avant la poursuite du processus électoral

image_pdfimage_print

jpfabre


Face à la presse ce mardi à l’hôtel Ibis à Lomé, le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) demande qu’une phase d’audit de dédoublonnage du fichier électoral de 2013 sur la base duquel la révision des listes électorales ont été faites du 20 janvier au 23 février 2015 en vue de la présidentielle d’avril prochain.Après analyse « exploratoire » dudit fichier à lui envoyé en format PDF par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le CAP 2015 dit y avoir découvert plus de 29.000 doublons sur un échantillon de 50 centres de recensement et de vote (CRV).
 
Les experts de la coalition de six (6) partis politiques parlent d’existence dans le fichier électoral de 2013 de « doublons sur noms », de « doublons sur numéros de cartes » et « des usurpations d’identité » sur tout le territoire national. A Lomé, pour la seule école primaire publique des Etoiles, l’analyse fait observer plus de 1.000 doublons sur 2.627 inscrits.
 
« C’est un coin de voile qui est levé sur ce qu’il y a comme anomalie dans le fichier électoral », a déclaré la présidente du CAP 2015, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson.
 
Et le candidat de la coalition, Jean-Pierre Fabre de dire « nous avons eu ces résultats avec des moyens rudimentaires. Nous venons ainsi de démontrer que ce fichier sur la base duquel le corps électoral aura à élire un nouveau président en avril n’est pas fiable ».
 
Selon les experts commis par le CAP 2015, il faut au moins une durée de huit (8) semaines pour faire un audit du fichier électoral.
 
Au sein de la classe politique de l’opposition, le candidat déclaré par le Parti des Togolais mais qui n’a pas pu finalement faire acte de candidature à la CENI, Alberto Olympio n’a de cesse de pointer du doigt le fichier électoral qui, selon lui, s’il est gardé « intact » avant la présidentielle d’avril prochain, donne plus de 40% d’avance au candidat du parti au pouvoir, le chef de l’Etat sortant, Faure Gnassingbé.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*