Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Le diktat des multinationales étrangères en Afrique, l’une des causes de l’appauvrissement et de la misère du continent

image_pdfimage_print

Pasteur-Komi-Edoh

COMMUNIQUE DE PRESSE
 

 
 
Le Mouvement Martin Luther KING –la Voix des Sans Voix dénonce le diktat compresseur des multinationales étrangères en Afrique et appelle à la solidarité autour des entreprises africaines afin qu’elles émergent et deviennent plus nationalistes et compétitives.
 
En effet, depuis la proclamation des indépendances des pays africains, les multinationales occidentales ont monopolisé les secteurs importants de l’économie et du développement du continent avec l’appui de la politique étrangère des puissances coloniales. Elles sont fortement implantées et présentes dans le domaine minier, portuaire, aérien, de télécommunication, donc occupent l’axe pivotant et pulmonaire du continent. Ces multinationales crucifient souvent et très facilement les opérateurs économiques nationaux et bénéficient des facilités de tous ordres avec le feu vert des dirigeants africains qu’elles enrichissent immensément au détriment des peuples. Aussi étonnant et fâcheux que cela paraisse, ces multinationales pèsent et bouleversent les grandes décisions politiques en Afrique notamment le choix des dirigeants. Le cas de destitution du président élu du Congo Brazzaville en 1995, Pascal LISSOUBA par Dénis SASSOU N’GUESSO en est une preuve de la force politique dont jouissent ces multinationales. La plupart sont d’origine françaises et les plus importantes sont Bolloré, Aréva, Orange, Canal+, Cotecna, Total/Elf, Air France occupant et se partageant tous les rouages économiques du continent.
 
Selon les observateurs et experts économiques et politiques, ces multinationales fortes de leur puissance économique, entretiendraient et soutiendraient les factions rebelles sur le continent aux besoins que ces derniers préservent et sauvegardent leurs intérêts.
 
Pour le Mouvement Martin Luther KING –la Voix des Sans Voix, tant que ces multinationales étrangères demeurent actrices et maîtresses des axes économiques du continent, l’émergence à laquelle tous les africains aspirent dans les années à venir ne serait qu’un vœu pieu. Car elles sont fossoyeuses et dévastatrices du continent dans tous les domaines et leur présence ne conforte que l’image de l’ombre des puissances coloniales.
 
Et de surcroit, les pays africains ne tirent aucun profit ni avantage des prestations de ces multinationales car aucun quota de leurs bénéfices n’est jamais investi pour les intérêts des pays dans lesquels elles sont installées. On ne les voit que dés fois sponsoriser ou financer des festivités pompeuses et futiles organisées par les gouvernants et leurs associés qui n’affectent pas la vie des populations. Par contre, leurs fonds sont rapatriés dans les paradis fiscaux au profit de leurs pays d’origine. Alors que les emplois crées par ces multinationales, ne rémunèrent pas bien les mains d’œuvre locales, c’est-à-dire les salaires sont insignifiants rendant les conditions de travail et de vie pénibles.
 
Eu égard à ce qui précède, le Mouvement Martin Luther KING –la Voix des Sans Voix dénonce l’Accord de Partenariat Economique (APE) et la mondialisation considérés comme des concepts mis en place pour légitimer les inégalités et les disparités dans les relations entre les pays du sud et du nord.
Le Président ,
 

 

 
Le Pasteur EDOH K.KOMI
 

Commentaires

comments

1 Réponse pour “Le diktat des multinationales étrangères en Afrique, l’une des causes de l’appauvrissement et de la misère du continent”

  1. alfrede dit :

    Vous avez plainnement raison c’est ce qui se passe dans tout les pays afriquains .mais impuissant face à celle situation, ont es obliger de faire avec.mais pour le cas du togo, nous n’avons pas eu la chance d’avoir des chef d’Etat intelligent telle queFAURE et son maudit papa EYADEMA mais la lutte contunue

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*

Publié le 3 avril 2015


Catégorie(s) : Communiqué
Tags : , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer