Il est
Flash info :: | Présence d’hommes cagoulés à un point de départ de la marche de l’opposition de ce jour, le ministre Damehame confirme ces témoignages. | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Les centrales syndicales demandent du temps pour réfléchir aux propositions du gouvernement

image_pdfimage_print

negociation_syndicale


Les centrales syndicales, face aux propositions du gouvernement sur la nouvelle grille salariale devant faire l’objet d’un décret d’application du statut général de la fonction publique, ont souhaité prendre du temps pour étudier préalablement ces propositions avant de revenir à la table de discussion.

 

C’est ce qui ressort de la rencontre de ce lundi entre ces centrales syndicales et le gouvernement, pour discuter sur la possibilité d’un consensus autour de cette grille salariale qui doit être annexée au décret d’application de la loi portant nouveau statut général de la fonction publique.

 

Pour le porte-parole des centrales syndicales Palanga Yves, les discussions vont continuer avec le gouvernement après que chaque centrale syndicale ait pris le temps d’étudier de fond en comble les propositions du gouvernement.

 

Du côté du gouvernement, les ministres de la fonction publique Kolani Gourdigou, et de l’emploi John Siabi Kwamé-N’krumah, ont estimé que les premières propositions des centrales syndicales étaient économiquement difficile, et c’est ce qui explique la nouvelle proposition du gouvernement qui d’ailleurs va leur couter 36 milliards de francs CFA sur la masse salariale.

 

« Les première propositions des centrales syndicales avaient pour nous un lourd impact financier, c’est pour cela nous avons proposé un plan B qui nous coûtera 36 milliards », a expliqué le ministre du travail et de l’emploi, qui ajoute que les conditions d’échelonnement de ce plan seront discutées prochainement si les centrales sont d’accord.

 

Toutes les centrales syndicales prennent part à ces discussions pour témoigner de leur volonté à voir les conditions de vie et de travail de tous les fonctionnaires togolais améliorées.

 

Gaël N.

 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 6 mai 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer