Les centrales syndicales et la STT interpellent le chef de l’Etat et le PM sur l’application de la nouvelle grille salariale en 2015

image_pdfimage_print

stt_syndicats

© togoactualite – « Les responsables syndicaux lancent un appel au Premier ministre et au chef de l’Etat pour qu’une décision politique soit prise pour donner satisfaction aux revendications légitimes des agents de l’Etat afin d’éviter tout conflit susceptible de perturber la paix sociale ».

C’est le cri d’alarme lancé ce jeudi par les six centrales syndicales du Togo et la Synergie des travailleurs du Togo (STT) à l’endroit des premières autorités du pays.

Ces organisations syndicales s’élèvent contre la décision du gouvernement qui, après avoir accepté une grille consensuel redressé tente de revenir sur la position initiale. La raison de ce revirement est que l’Etat avait oublié de prendre en compte les salaires des Forces armées togolaise, des 500 enseignants volontaires nouvellement intégrés à la fonction publique, des nouveaux enseignants sortis de l’école normale d’instituteurs, des nouveaux policiers recrutés, du personnel à recruter dans la santé…

Ainsi donc pour le gouvernement si la nouvelle grille est appliquée à l’état coûterait une masse salariale de 36 milliards à l’Etat. Le gouvernement estime ne pas en mesure de dépasser 27 milliards pour le budget 2015 et demande un rééchelonnement du reste dans le budget de l’année 2016.

Proposition rejetée par les organisations syndicales qui ont fait une contre proposition. Mais le gouvernement est resté de marbre sur sa proposition d’où la sortie des organisations syndicales.
Elles menacent de recourir confère leur statut.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*