Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Les discussions reprennent ce mardi sur les réformes politiques

image_pdfimage_print

ahoumey_anc1

Les responsables des partis politiques parlementaires vont entrer ce mardi effectivement en discussion avec le premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

 

De quoi sera-t-il question? Aucune information pour l’instant.

Cependant, comme pour les rencontres des 13 et 14 mars derniers à la primature, ces responsables de partis parlementaires seront reçus tour à tour par le premier ministre, a-t-on appris. Il n’y a donc pas de discussions globales.

 

Les partis politiques concernés par cette invitation du chef de la primature sont l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre, la Coalition Arc-en-ciel, l’Alliance Démocratique pour le Développement Intégral (ADDI) d’Aimé Gogué, l’Union des Forces de Changement (UFC) de Gilchrist Olympio et l’Union pour la République (UNIR) de Faure Gnassingbé.

 

Selon les informations parvenues à l’Agence de presse Afreepress, ce sont les responsables de l’ANC qui seront reçus premièrement par le premier ministre.

 

A la fin des rencontres de mars dernier, les uns et les autres sont restés sur leur position. Pour le chef de l’Etat, les discussions relatives aux réformes politiques doivent se faire à l’Assemblée nationale. Pour l’ANC, la coalition Arc-en-ciel et ADDI, il faut ouvrir un cadre « formel », « ad hoc » ou « élargi » aux organisations de la société civile.

 

Telli K.

 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 13 mai 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer