Les enseignants font planer toujours les risques de grève sur le 3ème trimestre

image_pdfimage_print

uset

© togoactualite – L’Union des syndicats de l’éducation du Togo (USET) persiste et signe, le gouvernement doit restituer les précomptes effectuées sur les salaires des enseignants pour faute des dernières grèves de novembre, décembre 2013 et janvier 2014. Cette exigence est assortie d’une menace de grève. Avant d’aller en congé de Pâques, ils viennent d’adresser un courrier à leur ministre de tutelle.

« Dans le souci de préserver la sérénité dans le système éducatif, nous enseignants de tout degré, demandons le remboursement des précomptes des mois de novembre, décembre 2013 et janvier 2014 à tous les enseignants sans distinction conformément au fichier de prélèvement exploité par le ministère des finances », écrit l’USET au ministre Maganawè Florent.

Une assemblée générale des enseignants tenue le 29 mars dernier avait martelé ces revendications. Mais le ministre Maganawè avait rétorqué sur une chaine locale que les préjudices subis au cours de ces grèves ne sont pas que au niveau des cours et que les séances seules ne suffiraient pas.
Dans la lettre qui sert de préavis adressée au ministre, l’USET annonce que si ces revendications ne sont pas satisfaites, elle recourrait à trois jours de grève de mécontentement dès la reprise des cours le 22, 23 et 24 avril prochain. Les cours de cette période seront considérés comme faits.

L’arme ultime des enseignants qui déverse les élèves dans les rues pays. Cette menace qui avait contraint le gouvernement à fermer les classes en fin d’année dernière alors qu’une menace de ce genre avait entrainé les manifestations de scolaire un peu partout sur le territoire et à la clé la mort de deux élèves à Dapaong.

S’achemineront-on à des perturbations des cours au moment où les examens de fin d’année s’annonce dès mai ? Chaque acteur doit prendre ses responsabilités pour éviter aux apprenants des périodes d’incertitudes.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*