Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Les femmes togolaises disent « NON » au rapt des enfants

image_pdfimage_print

manif_lome_boko_haram2

© togoactualite – A l’appel des organisations de défense des droits des femmes et des enfants quelques centaines de Togolais pour la plupart des femmes ont défilé dans les rues de Lomé ce jeudi après midi. Partis de l’hôtel Eda-Oba, les manifestants ont sillonné les rues derrière une banderole sur laquelle on pouvait lire « Nos filles sont en danger : sécurisez nos écoles et les lieux publics ». Au point de chute de la manifestation qui est devant l’ambassade du Nigeria au Togo une déclaration a été lue.

 
manif_lome_boko_haram3

« Nous nous élevons avec la plus grande fermeté notre indignation contre l’enlèvement à Achibot dans la nuit du 14 avril 2015 de plus de 200 lycéennes par le groupe terroriste de Boko Haram. Nous exprimons toute notre solidarité avec la centaine de famille qui attend avec impatience la libération de leurs filles. Nous voulons exprimer haut et fort que le droit à l’éducation, le droit à la sécurité sont des droits fondamentaux inaliénables », a déclaré le porte-parole, Mlle Christelle Mensah.
Ils ont par ailleurs exigé la sécurisation des écoles et des lieux publics et réclamer la sauvegarde du droit à l’éducation de tous les enfants.

 

« On va tout faire pour qu’elles soient libérées et saines et sauves », a répondu l’ambassadeur du Nigeria au Togo qui les accueillis. Et de poursuivre « Je vais vous assurer qu’il y aura une bonne nouvelle très bientôt ».

 

Il a aussi plaidé pour la collaboration de la communauté internationale.
Notons que ces élèves ont été enlevées par les éléments de la secte de Boko Haram qui est menace de les vendre ou les réduire en esclavages. Pour cette secte l’éducation occidentale est contraire au coran.

 
manif_lome_boko_haram4
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 16 mai 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


Articles récents

:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer