Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Togo : Messenth Kokodoko, un des responsables du Mouvement NUBUEKE enlevé | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Les grèves « intempestives » de la STT retardent les discussions, selon Florent Maganawé

image_pdfimage_print

Florent_Manganawe


Par deux (2) fois en janvier 2015, les travailleurs du secteur public réunis au sein de la Synergie des travailleurs du Togo (STT) ont opté pour la grève, pour contraindre le gouvernement à leur garantir de bonnes conditions de vie et de travail à travers la mise en œuvre des revendications contenues dans leur plateforme de 2013.Intervenant lundi dans l’émission « club de la presse » de la radio Kanal FM, le ministre des Enseignements primaire et secondaire, Florent Badjam Maganawé a fait savoir que les grèves de la STT, dont font partie les syndicats des enseignants du primaire et du secondaire, retardent « tout ».
 
« Pendant que la STT est en discussion avec le chef du gouvernement, on ne comprend pas pourquoi les gens s’obstinent à faire la grève. On nous dira que c’est un droit reconnu par tous. D‘accord, mais c’est un droit qui est partagé individuellement. Nous déplorons aussi l’attitude de ces responsables syndicaux qui vont dans les salles pour sortir les élèves et les enseignants de leur lieu de travail. Cela n’a rien de syndical, c’est beaucoup plus le désordre », a indiqué le ministre.
 
Selon lui, l’accord intervenu entre le gouvernement et la STT en octobre 2013 est mis en pratique au niveau des enseignants.
 
« C’est l’application de l’accord qui a conduit au versement chaque année de la prime de rentrée et de bibliothèque qui est allée de 120 000 francs à 150 000 francs où elle a plafonné. Nous avons également la prime de motivation à la fonction enseignante. Aujourd’hui, nous sommes en train de finaliser le statut particulier des enseignants. A ces primes, s’ajoute la création d’une coopérative d’épargne et de crédits aux enseignants. Tout cela rentre dans la recherche des solutions les plus durables », a-t-il énuméré.
 
Sur le redressement des salaires sur le SMIG et l’augmentation des salaires, deux (2) des points phares de la plateforme revendicative de la STT, le ministre a donné des pistes.
 
« Le premier calcul a donné plus d’une centaine de milliards. Ils font des propositions sans savoir l’impact financier que cela a. Ils veulent aussi que nous disions quel sera le taux d’augmentation des salaires sur chaque année. Nous disons non, nulle part au monde, cela ne peut se faire comme ça », a-t-il rappelé.
 
Le ministre a appelé la STT au « patriotisme » pour que les discussions puissent continuer entre les deux parties afin que des solutions ‘durables » soient trouvées.
 
La Synergie des travailleurs du Togo (STT) a, la semaine dernière, informé lors de son Assemblée générale, qu’elle ne va lancer aucun mot d’ordre de grève durant cette semaine du 2 au 6 février. Cette semaine, selon les responsables de la STT, sezra consacrée aux discussions avec le gouvernement. Mais dans le cas où les discussions n’auront rien donné, ont-ils prévenu, la STT sera dans l’obligation de durcir le ton, en lançant des mots d’ordre de grève plus longs.
 
Telli K.
 
source: afreepress
 

Commentaires

comments

Publié le 2 février 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer