Les nouveaux chefs de la gendarmerie, de la marine et de l’armée de l’air ont pris fonction

image_pdfimage_print

gendarmes


« Vous avez reçu des missions et faillir à ces missions n’est pas une option ». C’est par ce mot d’ordre que le chef d’Etat-major Général des Forces Armées Togolaises (FAT), le général Félix Abalo Kadanga, a officiellement investi ce lundi à Lomé, les nouveaux chefs de la Gendarmerie Nationale, de l’Armée de l’Air et de la Marine, dans leurs fonctions conformément au décret présidentiel les nommant à ces postes.
 
Il s’agit de l’ancien directeur général de l’Agence Nationale de Renseignement (ANR), le colonel Massina Yotroféï Alex, nommé directeur général de la Gendarmerie Nationale, du capitaine de Vaisseau Takougnadi Néyo ; nommé chef d’Etat-major de la marine, et du colonel Attipou Kodjo Messan, nommé chef d’Etat-major de l’armée de l’air.
 
Ces trois (3) nouveaux officiers des FAT prennent respectivement les places du colonel Awoki Panassa, du capitaine de vaisseau Adjoh, et du colonel Aradjo Wenmiba, qui pour sa part va à la retraite.
 
Les officiers entrants ont tour à tour remercié le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé pour la confiance en eux placée, tout en promettant d’exercer leurs nouvelles fonctions dans la loyauté, dans l’abnégation, dans la rigueur exigée par les FAT, et surtout dans la continuité de ce qui a été fait par leurs prédécesseurs.
 
« L’armée de l’air jouera sa partition face aux nouveaux enjeux sécuritaires, en présentant des hommes et des femmes bien formés à la hauteur des attentes. Nous promettons de nous employer à mériter davantage la confiance qui nous est faite en restant loyaux et travailleurs pour la nécessité de ce vaste et exaltant chantier », a promis le colonel Attipou Messan, nouveau chef de l’armée de l’air.
 
Les officiers qui laissent leurs places ont pour leur part salué la collaboration et la confiance avec lesquelles ils ont effectué les tâches qui leur étaient confiées, collaboration franche qui d’ailleurs a permis de réussir les missions pour la sécurité et la sûreté de l’Etat et de ses institutions.
 
« Je voudrais vous remercier pour le soutien que vous m’avez toujours apporté pendant toute ma période de commandement. Je quitte donc mes fonctions avec le sentiment du devoir accompli, en laissant à mon successeur l’héritage d’une marine en pleine renaissance », a laissé entendre le chef de la marine sortant, le capitaine de vaisseau Adjoh.
 
Toutes les troupes ont été par ailleurs exhortées à se plier aux exigences et aux ordres de leurs nouveaux chefs, à qui elles doivent déférence et respect à tous égard à travers l’exécution de tous les commandements reçus.
 
Relevé de la direction de la gendarmerie, le colonel Awoki Panassa est désormais chef d’Etat-major particulier du Président de la République, poste qu’occupait le capitaine de vaisseau Takougnadi Neyo, avant son retour à la tête de la marine nationale.
 
Gaël N.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*