Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Les ODDH ont tenu tête aux forces de l’ordre devant les locaux de la CENI

image_pdfimage_print

manif_tchoboe1


© togoactualite – Malgré l’interdiction du sit-in du Front Tchoboè décidée la veille par le président de la délégation spéciale de la ville de Lomé, les ODDH qui ont dénoncé le caractère illégal de l’interdiction étaient présentes au lieu du sit-in ce matin. Mais les manifestants ont été devancés par les forces de l’ordre qui ont bouclé les lieux. Me Raphael Adzaré-Kpandé, Claude Ameganvi, Pasteur Edoh Komi, honorable Habia Nicodème, … étaient tous là appuyés par quelques manifestants.
 
« Non aux mascarades électorales ! Plus de 2005 au Togo », scandaient-ils. « Tout ce processus est vicié mais surtout ce qui nous importe c’est que les réformes que nous avons exigé avant toute élections n’ont pas été faite, il va de soi que ce qui va se passer cette année encore c’est une gigantesque mascarade électorale », a déclaré Claude Ameganvi.
 
Après quelques minutes de manifestation devant les locaux de la CENI de l’autre côté du boulevard, ils ont été chargé par les forces de l’ordre à coup d’eau. Mais les manifestants ont tenu bon. Loin de se disperser, ils ont poursuivit la manifestation qui s’est finalement transformer à une marche depuis le boulevard Eyadema jusqu’au siège de la Ligue togolaise des droits de l’Homme.
 
« Ce que le peuple togolais exige c’est le retour immédiat à la constitution de 1992 et l’application de l’article 59. Si on persiste dans l’organisation nouvelle mascarade électorale ce sont les vieux démons de 2005 qui risque de se reproduire pour reprendre les thèmes de Faure Gnassingbé même or nous ne voulons pas que le sang coule de nouveau, la raison doit prévaloir », a encore poursuivit Claude Ameganvi.
 
Les organisateurs appellent de nouveau la population à sortir demain. Ils espèrent définir une nouvelle stratégie pour contenir les forces de l’ordre. Notons que la manifestation a été interdite par le président de la délégation spéciale de la ville de Lomé qui estime que le lieu du sit-in est contiguë à une représentation diplomatique.
 
manif_tchoboe2
 
manif_tchoboe3
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 12 mars 2015


Catégorie(s) : Actualités
Tags : , , , , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer