Les propos « injurieux » d’Ahoomey-Zunu sanctionnés par 3 jours de grève de la STT

image_pdfimage_print

stt_juillet2014


-Le vendredi 6 février dernier, la Synergie des travailleurs du Togo (STT) a décidé en Assemblée générale de faire une grève de trois (3) jours, à compter du mercredi 11 février prochain.« C’est une grève de mécontentement pour dénoncer et protester contre les propos injurieux du chef du gouvernement et du ministre des Enseignements primaire et secondaire. Le chef du gouvernement ne peut pas s’adresser avec mépris et proférer des injures à l’encontre des travailleurs. C’est parce que l’administration marche que le chef du gouvernement est là», a déclaré lundi sur une radio, Dr Atchi Walla, coordonnateur adjoint de cette nouvelle centrale syndicale.
 
Ce sera aussi l’occasion pour les travailleurs de la fonction publique de remettre sur la table, la question du redressement de la grille sur les deux (2) relèvements successifs du SMIG qui est passé en 2008 de 13.500 francs à 28.000 francs et de 28.000 francs à 35.000 francs en 2011.
 
« Le point névralgique de nos revendications aujourd’hui, c’est que la grille soit relevée », a relevé le n°2 de la STT.
 
Tout en insistant sur le fait que ce relèvement de la grille qui équivaut à 280 points pour les travailleurs des catégories C, B et A, viendra « encourager les études et les excellences » et faire en sorte de corriger la réduction de l’écart entre les salaires des diplômés et des non-diplômés du fait des relèvements du SMIG.
 
Dr Walla n’a pas tardé à prévenir le « partenaire » de la STT, le gouvernement, que si les rencontres doivent se multiplier sans qu’aucun résultat satisfaisant ne soit noté par les travailleurs, la STT va tout simplement boycotter les convocations du gouvernement.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*