Il est
Flash info :: | Présence d’hommes cagoulés à un point de départ de la marche de l’opposition de ce jour, le ministre Damehame confirme ces témoignages. | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Les ressources allouées par la BAD sont fonction de la note de 1 à 6 obtenue par les Etats

image_pdfimage_print

bad_forum_evalution


La Banque africaine de développement (BAD) a présenté ce mardi à Lomé au cours du forum sur l’évaluation des politiques et des institutions des pays, aux acteurs en charge de la gestion de la chose publique, de la société civile, du secteur privé et les partenaires techniques et financiers du Togo, ses nouvelles notations en matière de gestion des ressources publiques et de développement, a constaté l’Agence de presse Afreepress.
 
Désormais, les pays dans lesquels la plus haute institution financière de l’Afrique intervient financièrement seront noté confidentiellement chaque année de 1 (très insuffisant) à 6 (très satisfaisant).
 
Au cours de la même occasion, le gouvernement togolais a précisé les observations et les informations sur les progrès réalisés en matière des réformes politiques et institutionnelles.
 
Les principaux défis et obstacles internes et externes qui entravent la mise en œuvre efficace des politiques et institutions du pays ont été identifiés.
 
« Nos notes sont moyennes or nous avons besoin d’être plus loin pour avoir plus de ressources », a indiqué le ministre de la Planification, du développement et de l’aménagement du territoire, Mawussi Djossou Sémodji.
 
« Quand on mesure la gestion économique, on mesure par exemple quelles sont nos capacités à mobiliser les ressources internes. Dans ce sens, ce n’est pas seulement l’administration qui est concernée. C’est aussi une question de ceux qui sont les pourvoyeurs de ces ressources, c’est-à-dire le secteur privé. Nous avons besoin du suivi de l’ensemble des acteurs de développement pour aller vers les performances désirées », a-t-il conclu.
 
Cinq (5) grands critères entre dans la définition de la note. Il s’agit de la gestion économique, des politiques structurelles, des mesures d’inclusion équité sociale, de la gestion et développement des infrastructures et intégration régionale.
 
Denise A.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 10 décembre 2014


Catégorie(s) : Economie
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer